Mobilité réduite : de nombreuses améliorations à Drummondville

Mobilité réduite : de nombreuses améliorations à Drummondville
Pour le domaine de la circulation et des transports, les agents de la Ville ont veillé au respect des stationnements réservés aux personnes handicapées. (Photo : Gracieuseté - Ville de Drummondville)

DRUMMONDVILLE. Les gens à mobilité réduite devraient rencontrer moins d’embûches sur leur chemin, puisque plusieurs améliorations, notamment du côté des parcs et des espaces verts, ont été mises de l’avant par la Ville de Drummondville, dans le cadre de la révision de sa politique d’accessibilité universelle.

Les Services à la vie citoyenne, à qui revient la mission de mettre la Politique en action, ont travaillé de manière à cibler des domaines où l’accessibilité peut être améliorée pour certaines personnes. Ainsi, parmi les très nombreuses actions entreprises, celles qui sont particulièrement à souligner se retrouvent dans les domaines de l’accessibilité architecturale et environnementale, de la circulation et du transport, des loisirs, des sports, de la culture et du tourisme.

À titre d’exemples, la Ville s’est assuré qu’un fauteuil roulant et un quadriporteur soient mis à la disposition des usagers qui en font la demande lorsqu’ils visitent l’édifice Francine-Ruest-Jutras. Sous l’impulsion de la Ville, nombre de festivals et événements populaires proposent dorénavant des sites d’activité accessibles. Ils assurent la participation des personnes à mobilité réduite en offrant des services accessibles et des parcours sans obstacle.

Au Festival de la Poutine, les gradins ont été adaptés pour augmenter de façon considérable la surface d’accès au public à mobilité réduite. La rénovation du parc Lucien-Couture, prisé des aînés, a permis d’inclure des éléments d’accessibilité universelle dans la planification des travaux : chalet et toilettes accessibles, fontaine universelle, tables adaptées et bancs répondant aux critères d’accessibilité.

D’autres parcs comme celui du centre communautaire Drummondville-Sud offrent des modules de jeux pour les enfants en situation de handicap et des parcours sans obstacle.

Pour le domaine de la circulation et des transports, les agents de la Ville ont veillé au maintien de parcours spécifiques de vérification des stationnements réservés aux personnes handicapées (municipaux, commerciaux) afin d’en assurer le respect. Cela s’est matérialisé par plus de 1500 vérifications sous la forme d’avis verbaux, de courtoisie ou l’émission de constats d’infraction.

Enfin, dans le domaine des loisirs, la Ville de Drummondville s’est mobilisée, notamment dans les camps de jour, pour développer une entente avec les centres communautaires quant à l’accueil d’enfants en situation de handicap et pour appuyer financièrement l’intégration de ces derniers.

2019

L’accessibilité architecturale occupe à nouveau une place importante parmi les actions entreprises en 2019. La Ville intégrera à la réfection de certains parcs des chalets et des toilettes accessibles, du mobilier urbain et des fontaines adaptées, des aires de jeux universelles et des sentiers accessibles pour les aînés. Des infrastructures pour la clientèle en réadaptation seront aménagées à l’Aqua complexe comme des portes automatiques ou des barres d’appui supplémentaires dans les vestiaires.

Le service de transport en commun proposera, quant à lui, l’élaboration d’un nouveau plan quinquennal visant notamment l’ajout d’abribus accessibles et munis de bancs, ainsi que l’amélioration des surfaces aux points d’embarquement.

Deux autres initiatives notables viseront l’affichage plus complet du pictogramme d’accessibilité universelle aux installations municipales afin d’identifier les infrastructures universellement accessibles (personnes handicapées, jeunes familles, personnes aînées en perte d’autonomie).

Par ailleurs, une attention particulière sera portée aux citoyens les plus vulnérables dans le cadre de situations de mesures d’urgence. Ainsi, les Services à la vie citoyenne seront activement impliqués dans le développement des plans d’action spécifiques pour tenir compte des besoins des personnes en perte d’autonomie et des personnes en situation de handicap lors de déploiement de missions d’aide aux sinistrés. (LT)

Partager cet article