Coupe Dodge : «Une victoire au-delà du hockey»

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Coupe Dodge : «Une victoire au-delà du hockey»
Les Voltigeurs ont été couronnés champions de la coupe Dodge, samedi, à Sainte-Catherine. (Photo : gracieuseté)

HOCKEY. Les Voltigeurs étaient en mission depuis le premier jour de leur saison. La belle histoire de l’équipe midget AA de Drummondville a pris fin sur une note rêvée au cours des derniers jours, au fameux tournoi de la coupe Dodge.

En finale de leur catégorie, samedi, au Sportium de Sainte-Catherine, les Voltigeurs ont vaincu les Patriotes de Laval par le pointage de 4-1. Cette victoire a permis aux protégés de l’entraîneur-chef Luc Camirand de soulever le trophée tant convoité.

«Ce championnat, c’est le plus beau feeling que j’ai ressenti dans toutes mes années de coaching, que ce soit au hockey, au soccer ou au baseball. Depuis le premier match de la saison, j’ai répété aux gars que notre but ultime, c’était de gagner notre dernier match à la coupe Dodge. Ils y sont arrivés de grande façon», a lancé Luc Camirand.

«En finale, on s’attendait à un match très défensif, parce qu’on les avait déjà battus deux fois à Alma, a poursuivi l’expérimenté entraîneur. Ils ont joué la trappe en nous attendant à quatre joueurs au milieu de la patinoire. Alors qu’on menait 1-0, on a demandé à nos défenseurs de s’échanger la rondelle derrière notre filet. Nos adversaires ont été obligés de venir la chercher, ce qui a ouvert le jeu. Ce n’était ensuite qu’une question de temps : avec notre vitesse, on a marqué deux buts rapides qui leur ont scié les jambes.»

Les Voltigeurs célébrant leur conquête. (Photo gracieuseté)

Durant ce tournoi s’étalant sur quatre journées, les Drummondvillois auront connu un parcours parfait, demeurant invaincus en cinq parties. «On s’en allait là pour gagner cinq matchs, même si dans la formule du tournoi, les deux premières parties ne sont pas importantes. Une défaite dans l’un des deux premiers matchs aurait même pu nous offrir un parcours plus facile, mais ce n’est pas ce qu’on voulait», a expliqué Luc Camirand.

Après avoir battu les Royals du Lac-Saint-Louis 3-2 et les Condors de la Mauricie 7-2, les champions de la région de l’Estrie ont renversé les Éclaireurs du Richelieu 2-1 en quart de finale. Zackary Forcier a joué aux héros en marquant durant un avantage numérique en début de prolongation. «Notre finale, elle s’est jouée contre les Éclaireurs. C’était tout un match de hockey! Certains ont même dit que c’était le plus beau du tournoi.»

En demi-finale, les Voltigeurs ont défait les Sélects de la Rive-Sud 4-1. «De la première à la dernière minute de ce tournoi, ce fut un véritable travail d’équipe. Tous nos joueurs ont participé à cet effort à 110 %, tant en offensive qu’en défensive ou devant le filet. Même que certains gars ont joué blessés. Je ne pourrais pas être plus fier de cette gang-là.»

Un groupe spécial

Cette saison, les Voltigeurs auront compilé un dossier de 37 victoires, 11 défaites et 3 verdicts nuls, terminant ainsi au sommet du classement provincial. Selon Luc Camirand, le moment décisif de cette campagne s’est déroulé en finale du tournoi d’Alma, en janvier. Son équipe avait subi une raclée de 8-1 face aux Tigres de Victoriaville.

La coupe Dodge. (Photo gracieuseté)

«Les gars étaient abattus, mais j’ai vite remis les pendules à l’heure. Ce n’était pas un échec : c’était un apprentissage pour aller là où on veut aller. Depuis cette défaite-là, on a gagné 19 matchs sur 20. On peut dire que les gars ont compris le message», a expliqué Camirand, qui a également vu son équipe gagner le tournoi de Sorel-Tracy et subir une défaite de 1-0 en fusillade en finale du tournoi de Drummondville.

Après une absence de quelques années, Camirand effectuait un retour dans le milieu du coaching cette saison.

«Quand j’ai pris la tête de l’équipe, on m’avait dit que c’était un groupe difficile. Trois ou quatre coachs étaient passés l’année d’avant. Mais la seule chose dont les gars avaient besoin, c’était d’un adulte avec de l’expérience qui sait parler aux jeunes. Je ne cache pas que ce fut difficile au début, mais les caractères difficiles sont finalement devenus un bon caractère de groupe.»

«J’ai challengé les gars pendant toute l’année. J’ai parfois été dur avec eux, mais ensemble, nous avons réussi à rester respectueux et à avoir du plaisir tout respectant le travail nécessaire pour devenir champions. Je les remercie pour la belle saison qu’ils m’ont fait vivre», a ajouté Camirand, en prenant soin de remercier ses acolytes Daniel Jutras, Stéphane Larose, Marc-Antoine Labonté, Jayson Camirand et Frédéric St-Denis ainsi que les parents des joueurs pour leur appui dans cette aventure.

«Ce n’est pas juste une victoire de hockey : c’est une victoire d’êtres humains. Ça fait toujours plaisir à un coach de voir ses joueurs apprendre, maturer et prendre le bon chemin. Cette expérience leur sera utile pour le reste de leur vie. On dit souvent que le sport est une école de vie. On en a aujourd’hui une autre preuve», a conclu coach Camirand.

La crème du hockey mineur

La 42e édition du volet masculin du championnat provincial de hockey mineur a réuni près de 4000 joueurs et 249 équipes qui ont disputé 484 matchs dans la grande région du Richelieu.

Dans la classe bantam AA, les Voltigeurs de Drummondville ont atteint l’étape des quarts de finale, où ils se sont inclinés 3-2 en tirs de barrage face aux Grizzlys du Richelieu.

Dans la catégorie pee-wee AAA, les Cascades élites de Drummond/Bois-Francs se sont avoués vaincus 2-1 en fusillade face aux Patriotes de Laval en quart de finale. Du côté du pee-wee AAA relève, les Cascades ont été freinés en huitième de finale. Les Cascades n’ont également pas été en mesure d’atteindre l’objectif ultime dans la classe bantam (AAA et relève).

Dans la catégorie midget espoir, le Canimex de Drummond/Bois-Francs a été éliminé en huitième de finale. La troupe d’Alex Bourret et Dany Massé a subi une défaite de 3-2 en tirs de barrage face au National de Montréal.

Enfin, du côté du midget AAA, les Gaulois de Saint-Hyacinthe ont été couronnés champions grâce à une victoire de 8-2 sur les Estacades de Trois-Rivières. Soulignons que les Gaulois misent sur l’entraîneur-adjoint Kevin Bergin, de Saint-David, sur l’instructeur des gardiens Olivier Michaud, qui cumule les mêmes fonctions chez les Voltigeurs, ainsi que sur la thérapeute Julie Morin, de Drummondville. Du côté des Estacades, on retrouvait notamment Félix Landry, un attaquant originaire de Drummondville.

Statistiques des Voltigeurs à la coupe Dodge

  • Malek Cardinal : 3 buts, 6 passes
  • Zackary Forcier : 5 buts, 4 passes
  • Christopher Young : 2 buts, 4 passes
  • Enrick Forcier : 1 but, 4 passes
  • Zachary Salvas : 2 buts, 2 passes
  • Gabriel Fontaine : 1 but, 3 passes
  • Tristan Forcier : 5 victoires, moyenne de buts alloués de 1,40
Partager cet article