Nouvelle saison de l’OSD : la musique russe aura toute sa place

Nouvelle saison de l’OSD : la musique russe aura toute sa place
La programmation a été dévoilée le 18 avril dernier, lors du concert de clôture «Prince et Tsar» (Photo : gracieuseté)

MUSIQUE. Le directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Drummondville (OSD), Julien Proulx, a dévoilé jeudi dernier la programmation 2019-2020 de l’institution, une programmation avec laquelle il soulignera le 250e anniversaire de naissance du grand Beethoven.

«Pour cette saison 2019-2020, nous vous proposons une programmation haute en couleur qui fera une large part à la musique russe. Nous soulignerons aussi le 250e anniversaire de la naissance de Beethoven en présentant deux œuvres majeures de ce grand compositeur. De plus, nous sommes particulièrement fiers de pouvoir vous présenter des solistes incroyables, dont Matt Haimovitz, Serhiy Salov, Valérie Milot, Charles Richard-Hamelin et l’ensemble vocal Quartom. Nous vous promettons une saison 2019-20 des plus exaltantes et j’ai très hâte de vous retrouver lors du concert inaugural Romantisme slave», a indiqué M. Proulx.

En effet, le 26 septembre prochain, la saison russe s’amorcera par la présentation de deux grands chefs-d’œuvre de la musique slave, soit la 5e symphonie de Tchaïkovski, création tumultueuse et romantique qui, avec les 4e et 6e symphonies, représente le sommet son art; puis, pour le concerto de Dvořák, l’OSD recevra le grand violoncelliste Matt Haimovitz. Deux œuvres profondément romantiques, empreintes de lyrisme et de passion.

«Impressions champêtres» suivra, le jeudi 14 novembre. Dans ce concert, le public découvrira le côté sentimental de Beethoven, amant de tranquillité et de nature, avec cette magistrale symphonie qu’il décrit comme un «Souvenir de la vie rustique, plutôt émotion exprimée que peinture descriptive». Et de Chostakovitch, on appréciera l’humour de ce concerto d’inspiration classique, citant au passage la musique de Beethoven et de Haydn.

Le jeudi 12 décembre, avec «Contes d’hiver» on entrera dans la féérie du temps des fêtes avec des musiques inspirées de contes. Ces œuvres aux orchestrations chatoyantes et colorées feront vivre la magie de l’hiver. Puis, Valérie Milot interprétera le magnifique Concerto pour harpe de Nino Rota, célèbre compositeur de musique de film particulièrement associé aux films de Fellini. Ce concert sera aussi présenté le dimanche 15 décembre, au Carré 150 de Victoriaville.

Printemps 2020

Le jeudi 12 mars 2020, «Visions d’Amérique» offrira un voyage à travers les grands espaces d’Amérique, du majestueux Saint-Laurent aux forêts du sud des États-Unis. L’Orchestre y présentera notamment une œuvre hors du commun de Kurt Weill qui, en plus d’être sa dernière collaboration avec le grand dramaturge Bertolt Brecht, est l’une des œuvres marquantes du compositeur de l’Opéra de quat’sous. À découvrir comme artistes-invités, le quatuor vocal Quartom et la mezzo-soprano Andrea Ludwig.

Et pour terminer la série Les grands concerts, le 9 avril, «Mille et Une Nuits» proposera une fin de saison spectaculaire. Charles Richard-Hamelin interprétera le plus important des concertos pour piano de Beethoven, souvent considéré comme le premier concerto romantique. Puis, l’OSD présentera Schéhérazade, fable musicale relatant l’histoire de cette femme qui, afin d’être épargnée par le terrible sultan Shahriar, lui raconte d’extraordinaires histoires pendant mille et une nuits.

Nouveau logo

Lors du dévoilement de la programmation, Diane Pepin, directrice générale, en a profité pour présenter la nouvelle signature de l’OSD. «Le nouveau logo, simple et élégant, se veut une synthèse de formes liées à la musique d’orchestre, amalgamées en un seul symbole, a-t-elle expliqué. Inspiré des notes de musique sur une portée, des archets, des cordes, des manches des instruments à cordes ou encore des pavillons des instruments à vent, il laisse percevoir une multitude de signifiants, le tout produisant un aspect moderne et abstrait».

Pour obtenir plus d’informations sur la prochaine saison de l’OSD, ou pour réserver des billets, il suffit de consulter le site osdrummondville.com.

Partager cet article