«On pensait que c’était un vrai fusil» – Les trois victimes

Photo de Ghyslain Bergeron
Par Ghyslain Bergeron
«On pensait que c’était un vrai fusil» – Les trois victimes
Un homme et une femme ont été arrêtés. (Photo : Ghyslain Bergeron)

FAITS DIVERS. En milieu de soirée mercredi, trois adolescentes ont été visées et touchées par un fusil à plombs sur la rue Saint-Jean, à Drummondville. Deux personnes ont été arrêtées à la suite de cet événement.

L’agression est survenue alors que les trois jeunes filles marchaient sur le trottoir, près de l’intersection des rues Saint-Jean et Saint-Marcel.

«Quand ils se sont approchés (un homme et une femme), on pensait que c’était un vrai fusil. Ils ont visé mon amie en premier, mais elle n’a pas été touchée. Moi j’ai reçu un projectile. On n’est pas blessées, mais on a eu peur», ont raconté à l’unisson les victimes d’âge mineure.

Lors de son arrestation, la femme était agitée.

Les suspects sont par la suite montés dans un autobus de la Ville de Drummondville. Avec les informations qu’ils détenaient, les policiers ont rapidement localisé le bus du circuit numéro 4 qui se trouvait dans la voie de desserte menant au Cégep de Drummondville, par la rue Marchand.

Les agents ont procédé à l’arrestation d’un homme et d’une femme et ils ont été transportés au poste de la Sûreté du Québec de la MRC Drummond pour y être interrogés.

Des accusations pourraient être déposées ultérieurement.

Partager cet article