Des élèves du PAV exposent au Musée national de la photographie

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Des élèves du PAV exposent au Musée national de la photographie
La fragilité de la nature capturée en photo par des élèves de secondaire un. (Photo : Erika Aubin)

PHOTOGRAPHIE. Les élèves de secondaire un du Programme d’arts visuels (PAV) de Jeanne-Mance se sont amusés à photographier «la fragilité de la nature». L’exposition est actuellement présentée au Musée national de la photographie (MNP).

Dans le cadre du volet «enrichissement-technologies» du PAV, les étudiants devaient apprendre les techniques de la photographie grâce à un iPad et un mini-studio monté à même la salle de classe. «Créer c’est simple et on n’a pas besoin de beaucoup de choses», a lancé spontanément Annie Mirandette, enseignante en arts plastiques.

«Notre but était de mettre de l’avant l’environnement et de démontrer l’importance de prendre soin de celui-ci. Évidemment, je voulais les amener à être créatifs et à développer des techniques technologiques.»

Tout d’abord, les élèves ont visionné le film Avant le déluge, un documentaire produit entre autres par Leonardo DiCaprio. Puis, ils ont fait un travail individuel de réflexion sur l’environnement et les émotions qu’ils ressentaient à ce sujet.

«On regarde la nature avec pas assez d’attention et on s’est rendu compte qu’elle est si fragile», a lancé un jeune étudiant.

Les élèves ont fièrement dévoilé leur exposition lors d’un vernissage le 2 avril dernier.

«Je n’aurais pas pu dire mieux. Moi, je vais éviter l’huile de palme, car j’ai vu dans le documentaire que ça détruit des forêts à perte de vue. Quand on se rend compte des trucs qui se passent dans le monde, c’est déstabilisant», a rapporté son confrère en se référant au film.

Selon eux, le visionnement leur a permis de «mieux comprendre» les enjeux et «de donner un sens à leur travail» de création qu’ils allaient plus tard effectuer.

Pour le volet photographie, les élèves ont travaillé en équipe afin de représenter, en noir et blanc, la beauté et la fragilité de la nature. Plus de 10 000 clichés ont été pris en 3 périodes. «On a utilisé toutes sortes d’objets pour faire les photos, telles que du papier sablé, des plaques de métal, des fleurs, des plantes, etc.», a énuméré une élève. Chacun devait par la suite choisir son oeuvre préférée et composer un texte descriptif pour l’accompagner.

Depuis le début de la semaine, les photos des élèves de Jeanne-Mance, ainsi que leur réflexion personnelle sur la fragilité de la nature, sont en exposition sur les murs du MNP. «Pour une deuxième année, le MNP nous offre l’opportunité d’exposer les œuvres et de créer un catalogue comprenant toutes les photos, ainsi que les textes réalisés en classe», a fait savoir Mme Mirandette. D’ailleurs, le catalogue sera en vente au musée, au prix de 5 $.

 

Partager cet article