Rondelles d’or : les Voltigeurs ignorés

Rondelles d’or : les Voltigeurs ignorés
Le gala des Rondelles d'or s'est déroulé mercredi soir, au Capitole de Québec. (Photo : Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. Les Voltigeurs ont connu une saison exceptionnelle en 2018-2019, mais ce ne fut pas suffisant pour que l’organisation drummondvilloise soit honorée lors du gala des Rondelles d’or, mercredi soir, au Capitole de Québec.

Ce sont plutôt les Huskies de Rouyn-Noranda qui ont volé la vedette dans le cadre de cet événement récompensant les meilleurs éléments de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Parmi la douzaine de trophées remis lors de ce gala, aucun n’a été décerné à un membre des Voltigeurs. En nomination pour le prestigieux titre de joueur le plus utile du circuit (trophée Michel-Brière), Joseph Veleno s’est fait damer le pion par Alexis Lafrenière, de l’Océanic de Rimouski.

Le jeune Lafrenière a également devancé Maxime Comtois pour le titre de personnalité par excellence de la dernière campagne (trophée Paul-Dumont). Ayant amorcé la saison chez les professionnels avant d’agir comme capitaine du Canada au championnat mondial junior, Comtois a été limité à 25 matchs dans le circuit Courteau cette saison. À pareille date l’an dernier, c’est le pilote des Voltigeurs, Dominique Ducharme, qui avait hérité de ce prix.

Pour sa part, Nicolas Beaudin a vu Charles-Édouard D’Astous, de l’Océanic, être couronné défenseur par excellence de la saison 2018-2019. D’Astous a également reçu le titre de joueur humanitaire par excellence de la LHJMQ.

Mince consolation pour les Voltigeurs, Veleno a été élu au sein de la première équipe d’étoiles du circuit tandis que Beaudin a percé la seconde équipe d’étoiles. C’est la deuxième année consécutive que Beaudin réussi cet exploit.

Rappelons que Félix Lauzon s’était vu décerner le trophée Guy-Carbonneau (attaquant défensif par excellence) avant le premier match des séries éliminatoires. Collectivement, les Voltigeurs avaient également reçu le trophée Luc-Robitaille pour avoir conservé la meilleure moyenne offensive du circuit cette saison.

Guy Lafleur, Gilles Courteau, Pierre Larouche et Mario Lemieux. (Photo gracieuseté LHJMQ, Vincent Ethier)

Lauréats du trophée Jean-Rougeau à titre de champions de la saison régulière, les Huskies ont été récompensés par cinq prix individuels lors du gala des Rondelles d’or. Peter Abbandonato a hérité du trophée Frank-J-Selke (joueur le plus gentilhomme) et du trophée Jean-Béliveau (meilleur pointeur) tandis que Samuel Harvey a reçu le trophée Jacques-Plante (meilleure moyenne de buts alloués). Mario Pouliot a pour sa part été nommé entraîneur-chef (trophée Ron-Lapointe) et directeur général (trophée Maurice-Filion) par excellence du circuit.

Raphaël Lavoie, des Mooseheads de Halifax, a été proclamé meilleur espoir professionnel (trophée Michael-Bossy) tandis que Jordan Spence, des Wildcats de Moncton, a hérité du titre de recrue par excellence. Le titre de joueur-étudiant par excellence (trophée Marcel-Robert) a été décerné à Matthew Welsh, des Islanders de Charlottetown.

Dans le cadre du 50e anniversaire de la LHJMQ, le classement des dix plus grands joueurs de l’histoire du circuit a été dévoilé. Ainsi, Guy Lafleur a devancé Mario Lemieux, Sidney Crosby, Pat Lafontaine, Pierre Larouche, Mike Bossy, Dale Hawerchuck, Brad Richards, Denis Savard et Patrice Lefebvre.

Soulignons enfin que François Allaire, Robert Murray, Jean-Jacques Daigneault, Stéphane Fiset et Mario Tremblay ont été intronisés au temple de la renommée de la LHJMQ.

À lire également : 

Le Phoenix veut «challenger» les Voltigeurs

Partager cet article