Lapointe : «On joue les uns pour les autres»

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Lapointe : «On joue les uns pour les autres»
Jérémy Lapointe. (Photo gracieuseté Patrick Mahony)

HOCKEY. Pour une deuxième année consécutive et pour une troisième fois en quatre ans, les Cantonniers participeront à la finale de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. La formation magogoise se frottera aux Lions du Lac Saint-Louis à compter de vendredi soir, à l’aréna de Magog.

En demi-finale, les Cantonniers sont venus à bout de l’Intrépide de Gatineau en quatre matchs. Dans le dernier duel de cette série trois-de-cinq, dimanche soir, au complexe Branchaud-Brière, la troupe de l’entraîneur-chef Félix Potvin a marqué quatre fois en avantage numérique dans un gain de 5-2.

«Gatineau, c’est une équipe très physique, a expliqué l’attaquant drummondvillois Jérémy Lapointe. Tout au long de la série, on a dû s’adapter à ça. Dans le dernier match, ils ont été trop physiques. Ils ont joué salauds et ils ont attrapé des punitions. De notre côté, on a continué de jouer de façon simple et on a gardé la tête froide. Ça a fini par payer.»

«On a beaucoup de profondeur, tant offensivement que défensivement, et on a deux gardiens exceptionnels, a ajouté l’athlète de 16 ans. On forme une équipe complète et on suit le plan de match à la lettre. On est aussi un groupe uni. On joue les uns pour les autres.»

Testé à 34 reprises, le gardien Olivier Adam a eu son mot à dire dans la victoire. Le Drummondvillois de 16 ans montre des statistiques exceptionnelles depuis le déclenchement du tournoi printanier, ayant aidé les siens à vaincre les Forestiers d’Amos et les Grenadiers de Châteauguay lors des deux premiers tours éliminatoires.

Olivier Adam. (Photo gracieuseté Patrick Mahony)

«Olivier connait de très bonnes séries. Sans lui, on ne serait pas rendu où on est aujourd’hui. C’est lui qui a fait la différence avec quelques arrêts-clés dans des moments importants. C’est un gardien très calme devant son filet. On a confiance en lui et ça lui donne encore plus confiance en ses moyens», a affirmé Lapointe.

Dans l’autre demi-finale, les Lions ont causé une véritable surprise en battant les Chevaliers de Lévis 5-4 en prolongation dans le cinquième et ultime match de la série, mardi soir. Les Chevaliers avaient connu une saison régulière record en vertu d’une fiche de 41-1-0.

La finale sera disputée sous la formule quatre-de-sept. En saison régulière, les Cantonniers (34-3-5) ont signé quatre victoires en cinq matchs contre les Lions (28-10-4). L’an dernier, les Magogois avaient balayé les Estacades de Trois-Rivières en finale pour ainsi mettre la main sur la coupe Jimmy-Ferrari et accéder au championnat canadien de la coupe Telus.

«On ne s’attend pas à ce que cette finale se termine en quatre matchs. Les Lions ont une bonne offensive et leur gardien (Devon Levi) est excellent. C’est lui qui a fait la différence contre Lévis. On a eu du succès contre eux cette année, mais on est conscient que la saison régulière et les séries, ce sont deux choses complètement différentes», a souligné Lapointe.

Un espoir du Drakkar

Après avoir totalisé 28 points (12-16) en 37 parties à sa deuxième saison dans l’uniforme des Cantonniers, Jérémy Lapointe a été limité 3 points (1-2) en 10 matchs éliminatoires. «J’ai connu une bonne fin de saison. Dernièrement, je ne produis pas autant que je voudrais, mais je ne m’en fais pas avec ça. En séries, le but c’est de gagner. L’équipe passe avant les statistiques personnelles», a fait valoir l’ailier mesurant 6 pieds et 2 pouces et faisant osciller la balance à 205 livres.

«J’ai un gros gabarit et j’essaie de m’en servir le plus possible, a-t-il ajouté. J’essaie d’être solide tant offensivement que défensivement.»

Choix de deuxième ronde (24e rang au total) au dernier repêchage de la LHJMQ, Lapointe fait assurément partie des plans d’avenir du Drakkar de Baie-Comeau.

«Le Drakkar joue le tout pour le tout cette saison. Ils ont beaucoup de vétérans de 19 ans dans leur équipe. La saison prochaine, ils vont faire de la place aux jeunes. Je vais tout donner pour percer l’alignement», a indiqué Lapointe.

Chez les Cantonniers, Lapointe et Adam font partie d’un fort contingent de joueurs originaires de la région de Drummondville. On y retrouve les attaquants Tristan Roy et Julien Bourget ainsi que les défenseurs Édouard F. Cournoyer et Kaylen Gauthier. Ce dernier est un espoir des Voltigeurs, tout comme l’arrière sherbrookois Jacob Dion.

«Dion, c’est notre capitaine. C’est un défenseur très offensif, mais il est aussi solide défensivement. Quant à Gauthier, c’est un défenseur défensif et physique. Pour ce qui est de Cournoyer, il amène beaucoup de vitesse et un aspect physique. C’est un gros morceau de notre équipe», a expliqué Lapointe.

«En ce qui concerne Roy, c’est un gros bonhomme qui a fait sa place avec nous cette saison. Depuis son retour des Jeux du Canada, il est devenu l’un des leaders de notre équipe. Quant à Bourget, il est solide au cercle des mises en jeu et il nous amène de la vitesse. Ça fait en sorte qu’on n’a pas de trous dans notre équipe.»

Statistiques en séries

  • Olivier Adam : 8 victoires (3 blanchissages), 1 défaite, moyenne de buts alloués de 0,95 et pourcentage d’efficacité de 0,961 %
  • Tristan Roy : 9 points (7-2) en 11 matchs
  • Julien Bourget : 4 points (3-1) en 11 matchs
  • Jérémy Lapointe : 3 points (1-2) en 10 matchs
  • Édouard F. Cournoyer : 5 points (1-4) en 9 matchs
  • Kaylen Gauthier : 1 point (0-1) en 11 matchs
  • Jacob Dion : 14 points (2-12) en 11 matchs
Partager cet article