Un couple de Wickham ouvre ses portes aux jeunes en difficultés

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Un couple de Wickham ouvre ses portes aux jeunes en difficultés
Patricia Gazaille et Alexandre St-Laurent Pelletier souhaitent ouvrir un centre d’hébergement pour les jeunes, Les portes de chez-vous (Photo : Erika Aubin)

COMMUNAUTÉ. Un couple de Wickham a un projet bien ambitieux : créer un centre d’hébergement en campagne pour les jeunes aux prises avec des troubles de violence et d’agressivité.

Patricia Gazaille rêvait de ce projet depuis qu’elle a 12 ans. Elle avait déjà en tête les plans d’aménagement du domicile d’hébergement. «Quand je veux quelque chose, je fonce et je l’obtiens», a-t-elle lancé fièrement.

Ayant vécu dans des familles d’accueil toute son enfance, elle connait bien ce milieu. «Je suis un enfant de la société, mais j’ai été chanceuse. Je m’en suis bien sortie. Je veux me servir de mon expérience pour guider mon projet», a expliqué celle qui est éducatrice spécialisée et titulaire d’un certificat en santé mentale.

Conduite par le désir d’aider des jeunes en difficulté, elle mettra sur pied, accompagnée par son conjoint Alexandre St-Laurent Pelletier, un centre d’hébergement jeunesse qui s’appellera Les portes de chez-vous.

La nature rencontre l’humain

Alors qu’elle était étudiante et qu’elle n’avait pas beaucoup de sous, Mme Gazaille a décidé d’élever des porcs pour se nourrir. «J’ai des amis qui m’aidaient à aménager mon terrain et je me suis rendu compte des bienfaits sur eux. Un couple vivait de la violence conjugale et leurs problèmes ont diminué. Puis, un autre était alcoolique et buvait de moins en moins lorsqu’il travaillait à l’extérieur», s’est-elle rappelée. C’est à ce moment qu’elle a pris conscience de l’importance de la nature et des animaux sur le bien-être humain.

Depuis avril, Patricia Gazaille travaille à monter le plan d’affaires du futur centre d’hébergement. Son conjoint quant à lui gère la partie agricole et il aide à s’occuper des animaux. Le couple a comme objectif d’accueillir neuf jeunes en difficulté, et ce, à partir de juillet prochain.

Le centre proposera différentes approches telles que l’élevage d’animaux, la culture de fruits et légumes, des ateliers d’apprentissage et une cuisine collective. L’objectif à long terme est de devenir autosuffisant sur le plan alimentaire.

Prochainement, les aidants naturels feront officiellement l’acquisition d’une plus grande demeure, toujours située à Wickham, avec un terrain de plus de 30 acres pour héberger les jeunes en difficulté. Un investissement estimé à près de 3 M$.

«Les enfants pourront explorer la nature, interagir avec les animaux et découvrir leurs intérêts par le biais de diverses activités», a mentionné M. St-Laurent Pelletier. «Avec l’aide d’intervenants sociaux qualifiés, ils seront amenés à actualiser leur plein potentiel, développer leur estime de soi et acquérir des outils pour affronter la vie telle qu’elle est», a ajouté sa conjointe.

Questionnée à savoir ce qui la motivait le plus, Patricia Gazaille a laissé entendre : «J’ai toujours mille et un projets. Maintenant, je souhaite voir dans mon quotidien des jeunes qui ont eux aussi leurs projets et je veux les aider à se découvrir et à se développer.»

Une collecte de fonds pour Les portes de chez-vous

Les portes de chez-vous organisent une collecte de fonds sous forme de journée-bénéfice le 23 mars prochain à la Salle le Royal de Drummondville. Les profits serviront à financer le projet du couple de Wickham qui est d’agrandir une maison pour en faire un centre d’hébergement destiné aux jeunes en difficultés.

La journée qui débutera à 13 h 30 sera bien remplie grâce à des témoignages, performances et conférences prônant le bien-être et le développement de soi. Parmi les invités, Maxim Martin et Étienne Boulay seront présents.

Un souper gastronomique où des produits locaux seront servis est inclus dans le billet au coût de 125 $. Pour plus d’informations, il est possible de visiter la page Facebook Les portes de chez-vous.

Le futur centre jeunesse sera situé à Wickham.
Partager cet article