Le prix Georges-Dor remis à Jean-Guy Lachance

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Le prix Georges-Dor remis à Jean-Guy Lachance
Jean-Guy Lachance accompagné des lauréates d’un Mérite en français (Laurence Corriveau est absente sur la photo).

RECONNAISSANCE. La Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) a profité de la Semaine de la langue française et de la francophonie pour remettre à Jean-Guy Lachange le convoité Prix Georges-Dor en plus des Mérites en français à cinq étudiantes pour leurs résultats scolaires.

Cette année, c’est l’auteur et poète Jean-Guy Lachance qui a remporté le convoité prix Georges-Dor. Homme de lettres, il est passionné par la poésie. Depuis 1999, il a publié quatre recueils de poésie, signé une dizaine de publications dans la revue Sabord, initié et collaboré par ses mots à de nombreuses expositions, tout en étant grandement impliqué auprès de sa communauté.

Au cours de l’année 2018, M. Lachance, résident de Tingwick, a réalisé une exposition itinérante en plein air intitulée À travers le temps, la MRC d’Arthabaska. Constituée de 22 panneaux présentant des photographies anciennes accompagnées d’un poème, elle a été dans un premier temps exposée au parc du Boisé-des-frères-du-Sacré-Cœur à Victoriaville. Toujours en 2018, il a publié deux poèmes et travaillé sur son prochain recueil, Penser le dehors, qui sera disponible ce printemps.

«Pour moi, la poésie ne doit pas rester dans les livres, mais être partagée. Elle doit habiter notre quotidien, notre espace culturel», s’est exprimé Jean-Guy Lachance visiblement ému par cette distinction.

Les Mérites en français

Les Mérites en français sont remis chaque année par la SSJBCQ aux élèves ayant obtenu les meilleurs résultats du territoire centricois aux examens ministériels de français en 5e secondaire.

Parmi les cinq lauréates, trois sont originaires de la MRC Drummond. En effet, Laurence Corriveau et Juliette De Grandpré du Collège Saint-Bernard ainsi que Rosalie Ouellette de l’école Jean-Raimbault font partie des lauréates. Raphaëlle-Ambre Hamon et Ariane Poudrier figurent également parmi les gagnantes d’un Mérite en français.

Les étudiantes poursuivent toutes leurs études au niveau collégial dans différents domaines.

Partager cet article