Le Centre d’action bénévole, déjà quarante ans

Jean-Claude Bonneau
Le Centre d’action bénévole, déjà quarante ans
Andrée Ouellet dirige les destinées du Centre d’action bénévole Drummond depuis plusieurs années. Pour en savoir davantage sur les services offerts par le CAB Drummond, Mme Ouellet invite les gens à aller sur le site www.cabdrummond.ca. (Photo : journal L'Express)

SOCIÉTÉ. Depuis 1979, le Centre d’action bénévole Drummond s’est donné comme principal mandat de promouvoir l’action bénévole dans les différents secteurs de l’activité humaine et de susciter une réponse à des besoins du milieu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’organisme communautaire a réussi fort bien au cours des quatre dernières décennies à remplir cette mission qui le caractérise si bien, soit celle de contribuer au bien-être et à la sécurité des personnes aînés de son territoire, tout en offrant à ses nombreux bénévoles un soutien de tous les instants.  

Reconnu comme un carrefour d’information et d’orientation pour toute personne ayant le goût de s’engager bénévolement dans sa collectivité, le CAB Drummond, qui est dirigé par un conseil d’administration composé de neuf personnes, peut compter aujourd’hui sur une équipe de sept permanents et sur l’engagement de près de 300 bénévoles toujours prêts à aider leurs prochains.

Et pour souligner ce quarantième anniversaire, le CAB Drummond vient de concrétiser un grand rêve, en déménageant dans de nouveaux locaux qui sont situés au 436 de la rue Saint-Pierre.

Pour la directrice générale de l’organisme, Andrée Ouellet, ce déménagement n’aura que des effets positifs. «Nous étions rendus un peu trop à l’étroit dans les anciens locaux et il fallait trouver une solution. L’acquisition de la bâtisse de la rue Saint-Pierre se veut une belle conclusion à un immense projet de relocalisation qui a été amorcé il y a environ cinq ans. Et c’est grâce à la participation de nombreux partenaires qu’il nous a été possible de réaliser ce projet d’acquisition de bâtisse. En triplant notre superficie, il nous sera dorénavant possible d’offrir encore plus de services non seulement à nos bénévoles mais aussi à toutes les personnes âgées de notre territoire», précise Mme Ouellet.

Le CAB Drummond profitera d’ailleurs de la prochaine Semaine de l’action bénévole, qui se déroulera du 7 au 13 avril sous le thème de «Osez bénévoler», pour procéder à l’inauguration officielle de ses nouveaux locaux, ce lors d’une activité spéciale qui est prévue le 11 avril.

Des bénévoles engagés

Lyna Lamy, agente de développement, et Andrée Ouellet, directrice générale, font partie de l’équipe permanente du Centre d’action bénévole Drummond qui compte sept personnes. À cette équipe s’ajoutent quelque 300 bénévoles qui sont en mesure d’offrir une panoplie de services aux personnes âgées de la MRC de Drummond.

Si la principale clientèle du CAB Drummond est composée de personnes aînées en perte d’autonomie, il est nécessaire à l’organisme communautaire d’offrir à ses bénévoles le soutien nécessaire à la réalisation de leurs actions.

«Nos bénévoles sont sans aucun doute notre richesse première. Sans eux, on ne pourrait offrir autant de services et c’est pour cette raison qu’il est essentiel de bien les soutenir, que ce soit par de la formation, de l’orientation, des rencontres, des activités de reconnaissance ou autres. Nos bénévoles sont là pour partager leurs talents, leurs qualités, leur expérience de vie avec des gens qui en ont besoin.

Grâce à leur engagement, il nous est possible d’offrir une panoplie de services, que l’on parle de popote roulante, de gardiennage léger, d’accompagnement-transport, de télé-bonjour, de visites d’amitié, de téléphones amicaux ou, encore, de notre fameuse clinique d’impôt, certes le service le plus important du Centre d’action bénévole Drummond», ajoute Mme Ouellet.

Soulignons que l’an dernier, les bénévoles du CAB Drummond ont accueilli quelque 4500 personnes à revenu modeste dans le cadre des cliniques d’impôt.

«Quand on parle d’un service important, on ne se trompe pas. Chaque année, ce sont près de 80 bénévoles qui travaillent sur une période de trois mois aux cliniques d’impôt et qui remplissent tout près de 10 000 rapports. Antérieurement, en raison de l’importance des cliniques d’impôt et de l’espace restreint que nous avions, il fallait mettre de côté certaines activités durant trois mois. Maintenant, on pourra aller de l’avant et réaliser en simultanéité d’autres projets», renchérit pour sa part Lyna Lamy, agente de développement au CAB Drummond.

Des services accrus et des projets sur la table

Au cœur de la vie des gens, le Centre d’action bénévole est en mesure d’offrir de plus en plus de services à une clientèle vieillisante.

«Nous sommes vraiment là pour offrir des services aux personnes âgées de la MRC de Drummond, des personnes en perte d’autonomie et nous tentons d’innover constamment dans ce que nous proposons. On pourrait par exemple parler de deux nouveaux services, soit le Carrefour d’information pour aînés et Travailleur de rue. Le Carrefour d’information est un service qui vient en aide aux personnes de 55 ans et plus ayant de la difficulté à trouver et à comprendre une information ou étant embêtées par les boîtes vocales et les recherches Internet. Le Carrefour permet de soutenir ces personnes dans leurs démarches pour améliorer leurs conditions de vie et faire respecter leurs droits. Et les services sont offerts gratuitement. Quant au Travailleur de rue, celui-ci agit directement sur les conditions de vie des aînés en brisant l’isolement et en améliorant leur qualité de vie. Il fait le lien entre les organismes ou services disponibles et les personnes aînées, en demeurant à l’écoute des besoins de chacun, de façon confidentielle et sans frais», reprend Andrée Ouellet.

Avec l’aménagement des nouveaux locaux, le CAB pourra aussi offrir d’autres services qui sont présentement en développement. À titre d’exemple, dans une partie non occupée de la bâtisse du 436 de la rue Saint-Pierre, un nouveau service de cuisine collective pourrait voir le jour dès l’automne 2019, un genre de popote roulante pour les personnes aînées qui se retrouvent trop souvent isolées chez elles. Parallèlement, le CAB pourrait mettre de l’avant un projet de dîner communautaire pour contrer l’isolement des aînés.

«Nous devons bonifier notre offre de services pour permettre aux aînés de développer une vie plus active. Les besoins sont criants et toute l’équipe du CAB Drummond se sent interpelée. Le Centre d’action bénévole, c’est un lieu de rencontres, c’est un organisme de services qui se doit de répondre aux besoins de sa clientèle de tous âges. Par l’engagement de tous nos bénévoles, nous sommes vraiment en mesure de rendre la vie plus agréable à des centaines et des centaines de nos concitoyens», conclut Andrée Ouellet.

Si le passé est garant de l’avenir, les prochaines quarante années du Centre d’action bénévole de Drummond seront sûrement fort bien remplies. Au fil des ans, le Centre d’action bénévole Drummond est devenu beaucoup plus qu’un organisme qui s’engage à faire la promotion du bénévolat et, d’ici peu, il pourrait bien plus être reconnu comme «La Maison des bénévoles et des aînés».

Partager cet article