Comtois et les Voltigeurs en plein contrôle

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Comtois et les Voltigeurs en plein contrôle
Maxime Comtois a réussi un tour du chapeau face au Phoenix, mercredi soir, au Centre Marcel-Dionne. (Photo : Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. Le brio de Maxime Comtois a guidé les Voltigeurs vers une victoire décisive de 8-1 sur le Phoenix de Sherbrooke, mercredi soir, au Centre Marcel-Dionne.  

De retour devant ses partisans après un voyage fructueux dans les Maritimes, le bataillon drummondvillois a rapidement pris le contrôle de la situation face à un adversaire qui traversait pourtant une bonne séquence. Après s’être forgé une confortable avance de 5-1 en première portion de rencontre, la troupe de Steve Hartley a facilement vogué vers un cinquième gain en autant de sorties contre ses rivaux de l’autoroute 55 cette saison.

«Au retour d’un voyage, il y a souvent une baisse de régime, mais on a su éviter ça ce soir. On avait été dominants à cinq contre cinq dans les Maritimes et on a continué dans la même direction ce soir. Je nous ai sentis en plein contrôle tout au long du match. J’ai particulièrement apprécié la façon dont on a géré notre avance en troisième période. On n’a rien donné à l’adversaire et on a gardé le momentum», a analysé Steve Hartley en entrevue d’après-match.

Maxime Comtois a marqué les deux premiers buts des siens. (Photo : Ghyslain Bergeron)

Limité à un seul point dans les provinces atlantiques, Maxime Comtois a rebondi en inscrivant un tour du chapeau en plus d’amasser une passe face au Phoenix. L’attaquant de 19 ans a enfilé deux buts rapides en début de rencontre avant de compléter une belle passe de Nicolas Guay depuis l’arrière du filet porter la marque à 4-1 en début de deuxième période.

«Ce soir, Comtois a fait exactement ce dont on s’attendait de lui, a affirmé Hartley. Il s’est servi de son physique et de sa vitesse. Quand il fait ça, il est un homme parmi les enfants. Il a mis la barre haute. Maintenant, il doit faire preuve de la même constance tous les soirs. C’est ce qu’Anaheim veut voir de lui et c’est ce qu’il doit faire pour démontrer qu’il est prêt à faire le saut chez les professionnels.»

En 13 parties dans l’uniforme des Rouges, Comtois revendique désormais 12 buts et 20 points. Ses compagnons de trio Nicolas Guay (un but, trois passes) et Xavier Simoneau (trois passes) ne sont pas demeurés en reste face à Sherbrooke.

Même s’il n’a fait face qu’à 23 tirs dans cet affrontement à sens unique, Olivier Rodrigue a effectué plusieurs arrêts pas commodes. À l’approche des séries éliminatoires, le gardien de 18 ans continue d’offrir des performances inspirées.

Olivier Rodrigue a stoppé ce tir d’Alex-Olivier Voyer. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«Rodrigue a continué là où il avait laissé l’autre soir à Charlottetown. Il était gros et en pleine confiance devant son filet. Il a calmé le jeu avec de gros arrêts quand le pointage était de 2-1, ce qui nous a permis de mettre le match hors de portée de l’adversaire par la suite», a souligné Hartley.

Julien : «On a couru à notre perte»

Dans le camp du Phoenix (31-21-1-1), l’entraîneur-chef Stéphane Julien n’a pas mâché ses mots devant la performance peu convaincante de ses joueurs.

«Défensivement, ce fut très difficile pour nous ce soir. Les intentions étaient là avant le match, mais on n’a pas accepté le challenge qui était devant nous. J’aurais aimé voir les gars se battre un peu plus. On a couru à notre perte en perdant plusieurs batailles pour la rondelle. Quand tu joues sur le bout de la palette contre Comtois et Veleno, tu ne te donnes pas beaucoup de chances. Les Voltigeurs ont réservé le même sort à plusieurs autres équipes, mais j’aurais voulu voir nos défenseurs s’impliquer davantage», a dit le pilote du Phoenix, dont la séquence victorieuse a pris fin à quatre parties.

Les frères Nicolas et Patrick Guay s’affrontant sur la glace du Centre Marcel-Dionne. (Photo : Ghyslain Bergeron)

N’ayant stoppé que 10 des 15 rondelles dirigées vers lui, paraissant particulièrement faible sur le deuxième but de Comtois, le gardien Dakota Lund-Cornish a été remplacé par Thommy Monette au deuxième vingt. Les Drummondvillois ont finalement décoché 38 tirs vers le filet des Sherbrookois.

Invaincus à leurs cinq dernières sorties, les Voltigeurs (41-10-2-0) poursuivront une séquence de quatre matchs en cinq jours en rendant visite aux Tigres de Victoriaville (23-28-3-1), vendredi soir. Il s’agira d’un retour au Colisée Desjardins pour Maxime Comtois.

«On veut profiter des mois de février et mars pour se préparer en vue des séries. La clé, c’est de jouer de la bonne façon. On veut sans cesse s’approcher d’un 60 minutes parfait, à l’intérieur de notre identité. On est une équipe qui est à son meilleur lorsqu’elle est en possession de la rondelle. On veut donc éviter de donner des revirements pour rester en contrôle de la situation», a conclu Steve Hartley.

Bloc-notes…

Gregor MacLeod (un but, deux passes) a atteint le plateau des 30 buts en 2018-2019. L’attaquant de 20 ans avait totalisé 19 filets la saison dernière avec les Islanders et les Remparts… Pierre-Olivier Joseph a réussi son premier but à son 20e match dans son nouvel uniforme. Le défenseur de 19 ans y est allé d’une charge irrésistible vers le filet pour porter le pointage à 5-1 en deuxième période… Brandon Skubel et Pavel Koltygin (à cinq contre trois) ont également trouvé le fond du filet tandis que Joseph Veleno a récolté deux mentions d’aide… Nathaël Roy a riposté pour le Phoenix, ce qui réduisait l’écart à 2-1 en première période…

Partager cet article