Tennis collégial : les Voltigeurs visent les grands honneurs

Photo de Mathieu Fontaine
Par Mathieu Fontaine
Tennis collégial : les Voltigeurs visent les grands honneurs
Les Voltigeurs affronteront les meilleures équipes québécoises cette fin de semaine, à Montréal. (Photo : gracieuseté)

TENNIS. Samedi dernier, au Centre de tennis intérieur René-Verrier de Drummonville, les Voltigeurs (5-1) ont vaincu le Phénix du Collège André-Grasset (1-4) à l’occasion du dernier tournoi de la saison. Forts d’une victoire de 6 à 1, les Drummondvillois tenteront maintenant de remporter le championnat 2019, la semaine prochaine, au Stade IGA de Montréal. 

Après s’être inclinée en finale provinciale lors de la saison 2018, l’équipe de tennis mixte des Voltigeurs du Cégep de Drummondville continue d’impressionner.

Avec leur plus récente victoire, les protégés de l’entraîneur Sylvain Ruest se sont assurés du premier rang de la division Sud-Ouest et d’un laissez-passer direct pour la demi-finale provinciale, un avantage non négligeable dans les circonstances.

Ce faisant, ils pourraient affronter les champions en titre, les Élans du Cégep Garneau, lors de ce match. «Ils (les Élans) devraient affronter nos plus récents adversaires (le Phénix) en quarts de finale. Rien n’est joué, mais on pourrait bien les voir dès samedi», a expliqué M. Ruest.

D’ailleurs, une certaine rivalité est installée entre les deux équipes qui se sont livrés de belles batailles au cours des dernières saisons. «Ça fait deux ou trois ans qu’on perd 4 à 3 contre Garneau lors de la finale, s’est-il exclamé. Je pense que cette année pourrait être la nôtre.»

Des objectifs ambitieux

Toujours selon l’entraîneur Sylvain Ruest, il est réaliste de croire que les Voltigeurs peuvent remporter le championnat provincial. Toutefois, la tâche s’annonce ardue, particulièrement en raison de l’excellence de quelques formations qui font partie du réseau de tennis collégial. «Des équipes comme Garneau, Jonquière et Brébeuf sont difficiles à vaincre. Elles peuvent compter sur d’excellents joueurs de tennis qui, chaque année, haussent le niveau de compétition», a fait savoir celui qui est à l’emploi des Voltigeurs depuis 2015.

La patience est donc de mise pour la formation drummondvilloise qui devra se surpasser pour sortir avec le titre. «On y va un match à la fois. Je pense que Saguenay a la meilleure équipe au Québec présentement, mais, tout comme nous, ils devront gagner chaque match avant d’atteindre la finale. En séries, tout peut arriver et on va travailler fort pour aller chercher le championnat», a-t-il poursuivi.

Appelé à développer ces jeunes athlètes, Sylvain Ruest prône une utilisation équitable de ses 15 joueurs (douze garçons et trois filles) tout au long de la saison régulière.

Par contre, il ne cache pas qu’il devra faire preuve de créativité et d’audace lors des séries éliminatoires, toujours dans le but d’aider son équipe à remporter ses matchs. «Tout dépendant des équipes qu’on affronte, je place mes joueurs dans des situations pour qu’ils aient du succès et qu’ils s’améliorent. Quand on arrive dans les séries, je mets la meilleure combinaison possible pour remporter nos rencontres. Tous les joueurs en sont conscients et ça les force à se dépasser à chaque fois qu’ils sont sur le terrain», a conclu celui qui roule sa bosse en tant qu’entraîneur depuis maintenant 25 ans.

Notons que si les Voltigeurs l’emportent samedi après-midi, ils joueront la finale dimanche, dès midi.

Ailleurs chez les Voltigeurs

Plusieurs équipes sportives du Cégep de Drummondville étaient en action lors du dernier week-end.

Basketball :

  • Voltigeurs (F) 43 – 95 Rebelles de Sorel-Tracy
  • Voltigeurs (M) 66 – 105 Rebelles de Sorel-Tracy

Volleyball :

  • Voltigeurs (M) 2 – 0 Inouks de Granby
  • Voltigeurs (M) 0 – 2 Vulkins de Victoriaville
  • Voltigeurs (M) 1 – 2 Lauréats de Saint-Hyacinthe
  • Voltigeurs (M) 1 – 2 Diablos de Trois-Rivières
Partager cet article