«Si tu veux nous intimider, on va remplir le filet»

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
«Si tu veux nous intimider, on va remplir le filet»
Les Voltigeurs ont infligé une correction de 12-1 à l’Armada, vendredi soir, à Boisbriand. (Photo : archives, Ghyslain Bergeron))

HOCKEY. Parions que l’Armada est soulagée d’avoir affronté les Voltigeurs pour une dernière fois en 2018-2019. Le bataillon drummondvillois a infligé une autre correction à sa rivale de Blainville-Boisbriand, cette fois-ci par le pointage de 12-1, vendredi soir, au Centre d’excellence Sports Rousseau.

C’est la quatrième fois cette saison que la grosse machine rouge réussit au moins 10 buts dans un match. La troupe de Steve Hartley s’est également approchée à un seul filet du record d’équipe de 13 buts marqués lors d’un match sur la route.

Détenant une avance de 2-1 après 20 minutes de jeu, les Voltigeurs ont porté un dur coup aux locaux en enfilant trois buts rapides au début du deuxième engagement, creusant ainsi l’écart à quatre buts. Poursuivant son travail de démolition, la formation drummondvilloise a trouvé le fond du filet à six reprises au dernier engagement.

«On voulait rebondir après notre défaite à Rimouski. On avait joué un bon match, mais on veut que ça fasse partie de notre identité et de notre mentalité de toujours revenir fort après avoir accordé un but ou avoir perdu un match. J’ai aimé la façon dont les gars ont répondu», a lancé Steve Hartley au terme de la rencontre.

Profitant de l’indiscipline de l’Armada, le jeu de puissance des Voltigeurs a réussi six buts en 13 occasions, égalant ainsi un record d’équipe pour un match disputé sur la route. «En troisième période, il y a eu des gestes déplacés de la part de nos adversaires. Dans ce temps-là, on doit se défendre. Notre façon de répliquer, c’est de remplir le filet avec notre avantage numérique. Si tu veux jouer physique ou nous intimider, tu vas en payer le prix», a expliqué l’entraîneur-chef des Voltigeurs.

Alors que le pointage était de 6-1 en début de troisième période, Cédric Desruisseaux a été victime d’une mise en échec d’Alec Reid. Sonné, l’attaquant des Voltigeurs est demeuré étendu sur la patinoire avant de retraiter au vestiaire pendant quelques minutes. Quant à Reid, qui affrontait ses ex-coéquipiers pour la première fois, il a écopé d’une punition majeure pour obstruction en plus d’être chassé du match.

«C’était un geste déplacé et gratuit, exactement ce qu’on essaie d’éliminer du hockey d’aujourd’hui. Il a dépassé la ligne en portant son coude à la tête avec force, dans son angle mort. Ça n’a pas sa place en 2019», a déploré Hartley, en précisant que l’état de santé de Desruisseaux sera évalué au cours des prochains jours.

Simoneau de retour; Rodrigue rejoint Racine

Alors que l’indiscipline avait été pointée du doigt par le pilote des Voltigeurs lors des deux parties précédentes, ses joueurs n’ont écopé que de deux pénalités mineures face à l’Armada. «J’ai aimé notre réaction quand ça s’est mis à jouer de la mauvaise façon de l’autre bord. On n’a pas répliqué avec des punitions. Ça démontre de la maturité de la part de nos joueurs. Les gars ont appris de ce qui s’est passé à Rimouski. C’est une leçon qui fait partie de notre bagage d’expérience», a fait valoir Hartley.

Olivier Rodrigue a égalé le record d’équipe de Jean-François Racine. (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

Effectuant un retour au jeu après une absence de quelques semaines en raison d’une entorse à une cheville, Xavier Simoneau a obtenu deux buts et autant de passes. L’attaquant de 17 ans a également engagé un combat contre Blake Richardson. «Xavier a été fidèle à lui-même. Il nous a apporté de l’énergie, de l’offensive et du jeu robuste. Il a eu le nez impliqué dans le trafic pendant toute la soirée. C’était un match à son image. Les choses vont aller en s’améliorant à mesure qu’il va reprendre son rythme», a commenté Hartley.

Disputant un premier match face à son ancienne équipe, Rémy Anglehart a enfilé deux buts en avantage numérique en fin de rencontre. «C’était un moment significatif pour lui, compte tenu de tout ce qu’il a vécu dans l’uniforme de l’Armada. Lui aussi, il a joué un match à son image. Il a apporté de l’énergie et il a excellé dans les deux sens de la patinoire», a affirmé Hartley.

Auteur d’un tour du chapeau en troisième période, Félix Lauzon a également amassé deux passes. Le capitaine Nicolas Guay (1-4) a également récolté cinq points. Dawson Mercer, Cédric Desuisseaux, Pavel Koltygin et Joseph Veleno ont également fait bouger les cordages tandis que Nicolas Beaudin a prolongé sa séquence de matchs avec au moins un point à six.

N’ayant fait face qu’à 15 tirs, Olivier Rodrigue n’a cédé que devant Alexander Katerinakis en première période. Le gardien de 18 ans a décroché sa 70e victoire en carrière, ce qui lui a permis d’égaler le record d’équipe détenu depuis 17 ans par Jean-François Racine.

«C’est une belle marque de constance pour Olivier. Il aura maintenant la chance de devenir l’unique détenteur de ce record au cours des prochains jours», a indiqué Hartley, qui a vu son équipe bombarder le filet de Brendan Cregan et de Samuel Boileau de 45 rondelles.

Invaincus en six sorties contre l’Armada (16-23-1-0) cette saison, les Voltigeurs (31-9-1-0) auront eu le dessus 48-13 au chapitre des buts lors de ces rencontres.

Les Rouges seront de retour devant leurs partisans ce dimanche, à compter de 15 h, pour y accueillir les Remparts de Québec (18-15-4-4). Le gardien Anthony Morrone affrontera son ancienne équipe. Olivier Rodrigue devra quant à lui s’absenter en raison de mortalité dans sa famille. Rappelé des Cantonniers de Magog, Xavier Dupont agira comme gardien auxiliaire. Le portier de 17 ans originaire d’Acton Vale est un produit du Canimex midget espoir de Drummond/Bois-Francs.

Diffusion des matchs en direct

Par ailleurs, les Voltigeurs ont annoncé qu’ils offriront dorénavant la diffusion audio des matchs à domicile via leur site web, à l’adresse voltigeurs.ca/live.

«À la fin de la dernière saison, devant l’absence d’une entente viable avec un partenaire radio, l’organisation s’est retrouvée sans diffusion en direct gratuite à offrir à ses partisans. Pour nous, ça a été un problème de premier plan auquel on a cherché la meilleure solution. Nous avons mis plus de temps que nous le souhaitions à trouver une alternative intéressante, mais nous y sommes enfin», a expliqué le directeur aux opérations de l’équipe, David Boies, en précisant que cette plate-forme gratuite pourrait éventuellement être offerte lors des matchs sur la route.

Partager cet article