Les Voltigeurs condamnent les insultes envers Comtois (mise à jour)

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Les Voltigeurs condamnent les insultes envers Comtois (mise à jour)
Maxime Comtois (Photo : hockeycanada.ca)

HOCKEY. Au lendemain de l’élimination du Canada en quart de finale du championnat mondial de hockey junior disputé à Vancouver, l’organisation des Voltigeurs de Drummondville s’est portée à la défense de Maxime Comtois.

Dans un communiqué de presse, les Voltigeurs ont condamné les insultes et les menaces portées à l’endroit du capitaine d’Équipe Canada junior sur les réseaux sociaux à la suite du revers de 2-1 en prolongation face aux Finlandais. Rappelons que Comtois n’a pas été en mesure de marquer sur un tir de punition en prolongation. L’attaquant de 19 ans a terminé le tournoi avec une récolte de cinq buts et une passe en cinq matchs.

«En tant que partisans de hockey et de l’équipe canadienne, nous supportons nos joueurs dans la victoire comme dans la défaite, car c’est surtout lors des moments les plus difficiles qu’ils ont besoin de nous. L’organisation offre un soutien permanent à ses joueurs ainsi que tout l’encadrement et le support dont ils ont besoin tout au long de la saison afin de leur permettre de grandir en tant qu’être humain et joueur de hockey», a expliqué Annie St-Amand, adjointe aux opérations et responsable des médias.

«Maxime est un joueur exceptionnel et un leader reconnu et nous sommes convaincus qu’il reviendra à Drummondville rempli de motivation pour compléter la saison et les séries éliminatoires de la coupe du Président tout comme son coéquipier Joseph Veleno», a-t-elle ajouté.

C’est avec une grande fierté que les Voltigeurs ont suivi les performances de Comtois et Veleno lors de ce tournoi. Âgé de 18 ans, Veleno a obtenu deux passes en cinq joutes.

«Ils ont tous deux offert des performances à la hauteur de leur talent tout au long du championnat. Les Voltigeurs sont heureux et fiers d’avoir été représentés par deux de leur porte-couleurs, sans oublier la présence de Nicolas Beaudin et Pierre-Olivier Joseph lors du camp de sélection», a indiqué Annie St-Amand.

Comtois et Veleno seront bientôt de retour au Québec, mais il est d’ores et déjà assuré qu’ils ne seront pas en uniforme lors du match de jeudi soir au Centre Marcel-Dionne. Pour l’instant, il est également impossible de confirmer s’ils joueront vendredi, à Drummondville, ou encore samedi, à Shawinigan.

Mise à jour : On nous informe que Maxime Comtois passera d’abord par Anaheim pour rencontrer les médecins des Ducks au sujet d’une blessure avant de revenir à Drummondville.

Réaction de l’agence RSG

Réagissant également par l’intermédiaire d’un communiqué de presse, l’agence RSG et son président Allain Roy, qui représentent les intérêts de Maxime Comtois, n’ont pas mâché leurs mots.  «Maxime Comtois est l’exemple ultime d’un athlète de Hockey Canada qui a gravi les échelons pour devenir un leader complet. Personne n’est plus fier de porter la feuille d’érable sur sa poitrine et le C sur son chandail. Ces jeunes hommes comprennent et acceptent la pression liée à leurs rôles dans le monde du hockey. Il est honteux et incompréhensible que quelques lâches qui peuvent se cacher derrière les médias sociaux puissent lancer des attaques aussi vicieuses sur le caractère de ces jeunes hommes après s’être battus fièrement pour leur pays.»

Selon l’agence RSG, Maxime Comtois souhaite que cet événement comme un moment d’apprentissage pour tous les jeunes Canadiens. «La cyberintimidation est un problème réel et, comme tous les tyrans, nous devons tous leur faire face et les appeler pour ce qu’ils sont.  Merci d’avoir illuminé un réel problème dans notre société.»

Partager cet article