Centre-du-Québec : la croissance démographique est inférieure à celle du Québec

Par Jean-Pierre Boisvert
Centre-du-Québec : la croissance démographique est inférieure à celle du Québec
Page couverture du Bilan démographique de l'ISQ

STATISTIQUE ­– Le Centre-du-Québec enregistre une croissance démographique inférieure à celle de l’ensemble de la province, son solde migratoire interrégional était le plus élevé en 2016-2017 et la population y est un peu plus âgée que celle de l’ensemble des Québécois.

Voilà les principales conclusions qui se dégagent de l’édition 2018 du Bilan démographique de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) diffusée aujourd’hui.

La population de la région centricoise, estimée à 245 600 habitants au 1er juillet 2017, a crû, entre 2011 et 2017, à un taux annuel moyen de 6,5 pour mille selon les données provisoires, une croissance inférieure à celle de l’ensemble du Québec. Le rythme de la croissance y a ralenti par rapport à la période 2006-2011, mais demeure néanmoins supérieur à ce qu’il était en 2001-2006. L’ISQ dit que la croissance s’explique notamment par une fécondité parmi les plus élevées du Québec (1,75 enfant par femme) ainsi que des gains substantiels dans ses échanges migratoires avec les autres régions (au troisième rang derrière Laurentides et Lanaudière).

Ce solde migratoire interrégional y est de 1 247 personnes en 2016-2017, le meilleur bilan migratoire de la région depuis que les données sont compilées. La région fait des gains dans presque tous les groupes d’âge, notamment chez les jeunes familles avec enfants ainsi que chez les 55 à 69 ans. Seuls les 20-24 ans enregistrent un déficit notable. L’ISQ note du même souffle que les migrations interprovinciales et internationales ont un effet peu important sur le bilan démographique de la région.

La population du Centre-du-Québec est un peu plus âgée que celle de l’ensemble du Québec. La part des 65 ans et plus (21,2 %) y est plus élevée qu’à l’échelle québécoise, tandis que celle des moins de 20 ans (20,8 %) est comparable. Si les estimations finales le confirment, la région compterait désormais plus de personnes âgées que de jeunes. L’âge médian est de 44,6 ans en 2017, un peu plus élevé que dans l’ensemble du Québec.

Drummond est, sans surprise, la plus populeuse des cinq MRC du Centre-du-Québec avec 105 358 au 1er juillet 2017.

La publication rappelle que la démographie se trouve au centre des politiques sociales et économiques partout dans le monde et elle joue un rôle central dans la panoplie de nos connaissances sur l’évolution de la société.

Partager cet article