«Les gens de Drummondville ont capté cette vision» – Pierre Thibault

Par Jean-Pierre Boisvert
«Les gens de Drummondville ont capté cette vision» – Pierre Thibault
Les gens de Drummondville étaient prêts pour un projet innovant, selon Pierre Thibault. (Photo : Érika Aubin)

Il n’y a pas d’équivalent au Québec et les gens de Drummondville ont fait la démonstration, en captant cette vision, qu’ils sont prêts pour un projet innovant. C’est encourageant.

C’est l’essentiel des propos qu’a tenus l’architecte Pierre Thibault dans une entrevue suivant immédiatement la consultation publique sur le développement de l’ancien site de l’usine Fortissimo, mercredi soir au Centrexpo.

«Il m’est arrivé souvent de faire de telles présentations, mais c’est la première fois que je vois autant de monde. J’ai perçu une qualité d’écoute, les gens étaient attentifs et leurs questions pertinentes, toutes posées dans le but de bonifier le projet. J’ai rarement vu un souffle aussi positif», a commenté celui qui a été surnommé le poète de l’architecture.

Selon lui, parce qu’il n’y a pas d’équivalent au Québec pour une transformation de cette ampleur en plein centre-ville, en bordure d’une rivière, sur une superficie d’un million de pieds carrés, il était important d’amorcer une bonne réflexion. «Les gens ont capté cette vision, ont montré qu’ils étaient prêts pour un projet innovant et ont affiché leur désir d’en faire un exemple pour le Québec. Il ne fallait surtout pas répéter ce qu’on a toujours fait», a-t-il exposé.

Pierre Thibault a tenu à dire que lui et son équipe vont prendre en compte, dans la mesure du possible, les commentaires des citoyens pour compléter la version finale. «C’est un processus de création qui évolue. Ce n’est pas une idée qui arrive comme ça un beau jour. On essaie de s’inspirer de ce qu’il y a de mieux. On essaie de trouver la symphonie spatiale qui convient le mieux à Drummondville».

 

Partager cet article