Jonathan Pelletier veut changer l’image du longboard

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Jonathan Pelletier veut changer l’image du longboard
Jonathan Pelletier et Jason Harvey organisent la compétition «Vimy Challenge, surf the ridge», qui aura lieu le samedi 18 août, à Saint-Joseph-de-Coleraine. (Photo : gracieuseté Cindy Therrien)

LONGBOARD. Il y a quelques années, l’événement «Drope la Heriot» avait attiré son lot d’amateurs de longboard au centre-ville de Drummondville. Aujourd’hui, c’est au tour du Drummondvillois Jonathan Pelletier d’organiser une compétition semblable, mais dans la région de Chaudière-Appalaches.

En compagnie de son ami Jason Harvey, Jonathan Pelletier a eu l’idée de mettre sur pied ce projet afin de contribuer à l’évolution de ce sport encore méconnu au Québec.

«Il y a cinq ans, la transmission de ma voiture a explosé et je me suis retrouvé à pied. Un ami m’a acheté une planche de longboard en cadeau. C’est là que ma belle histoire d’amour avec ce sport a commencé. J’ai toujours été un amateur de sensations fortes. Il n’y a pas de meilleur sentiment que de dévaler une pente à 80 kilomètres à l’heure», a raconté Jonathan Pelletier, qui a participé à quelques compétitions professionnelles au fil des ans.

Baptisé «Vimy Challenge, surf the ridge», cet événement aura lieu le samedi 18 août, à Saint-Joseph-de-Coleraine. Une cinquantaine de compétiteurs sont attendus. D’une longueur de 2,2 kilomètres, la piste permettra aux planchistes d’atteindre une vitesse de 80 kilomètres à l’heure.

«D’habitude, on pratique le longboard en hors-la-loi. Mais là, on a réussi à convaincre la municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine et le corps policier de nous permettre d’organiser l’événement. Ils ont vu le sérieux de notre démarche. Notre but, c’est justement de démontrer que le longboard peut être pratiqué dans un cadre légal, sécuritaire et professionnel. On veut contribuer à changer l’image de notre sport», a expliqué Jonathan Pelletier.

«On veut créer un événement rassembleur, a poursuivi le jeune passionné de 28 ans. On invite d’ailleurs les gens de partout à venir découvrir le longboard. C’est un sport très populaire en Europe. Le Québécois Nicolas Desmarais est d’ailleurs une vedette en République tchèque, où se déroule la Coupe du monde cette année.»

Dans les deux classes à l’affiche, l’une s’adressant aux débutants et l’autre aux athlètes plus avancés, les participants s’élanceront sur le parcours sinueux du chemin de Vimy, qu’ils dévaleront le plus rapidement possible. Les deux premiers coureurs à avoir franchi le fil d’arrivée accéderont au tour suivant.

Les pratiques débuteront sur le coup de 8 h 30 tandis que les qualifications commenceront à 10 h 30. La compétition en tant que telle se déroulera entre 13 h 30 et 16 h 30.

Une vingtaine de bénévoles permettront la tenue de l’événement. Des premiers répondants seront également sur place afin d’assurer la sécurité des participants. L’entrée sera gratuite pour les spectateurs.

À la différence du skateboard classique, le longboard ne sert pas à exécuter des sauts et des figures, mais plutôt à dévaler des routes pentues. Même s’il est toujours illégal de l’utiliser dans les rues, plusieurs adeptes s’en servent désormais comme moyen de transport.

Partager cet article