Des ateliers de lecture partagée enrichie pour les enfants

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Des ateliers de lecture partagée enrichie pour les enfants
Noémie Allard propose des ateliers de lecture partagée enrichie pour les tout-petits. (Photo : gracieuseté de Noémie Allard)

LECTURE. Noémie Allard, détentrice d’une maîtrise en orthophonie, a mis sur pied le projet Partageons une histoire au parc. En combinant ses passions pour la lecture et pour les enfants, elle offre des ateliers de lecture partagée enrichie en visant un but bien précis : préparer les enfants à la lecture et à l’écriture.

Noémie Allard a déjà offert six activités de lecture partagée cet été et deux autres sont prévues à son calendrier. Les jeunes sont invités à un atelier de 30 minutes dans un parc, où ils peuvent profiter du terrain avant et après pour jouer.

Elle adore voir les jeunes enfants participer pendant la lecture d’un livre : «Je m’arrête, je leur pose des questions, je leur laisse le temps de répondre et finalement je renchéris. Par exemple, j’expliquais le mot “bondir” à un groupe d’enfants et je leur ai demandé de se lever et nous avons bondi. Les jeunes ont réellement pu intégrer la définition du mot», explique-t-elle. Elle tient aussi à mentionner que les ateliers sont gratuits pour tous.

Une pratique de lecture interactive

La lecture partagée enrichie a été développée par l’orthophoniste et professeur à l’Université d’Ottawa, Pascal Lefebvre. Cette pratique veut que l’enfant participe activement à la lecture en répondant à des questions, en émettant des commentaires, en imaginant la suite de l’histoire, etc.

Cette activité de stimulation du langage permet de développer diverses habiletés comme le vocabulaire, les capacités d’inférence (l’interprétation du non-dit), la conscience de l’écrit (les lettres, la ponctuation, etc.), la conscience phonologique (les sons contenus dans les mots), et tout cela, dans le plaisir. Les ateliers sont donnés à des enfants qui ne savent pas encore lire et écrire, dans le but de prévenir d’éventuelles difficultés.

Un partenariat essentiel

Si le projet initié par Noémie Allard a été possible, c’est grâce à un partenariat avec le Centre de pédiatrie sociale de Drummondville. Elle a observé un manque sur le plan des activités offertes aux familles ayant des tout-petits pour le développement du langage et elle a décidé de le pallier en offrant des lectures partagées enrichies dans les parcs. Mme Allard a été capable d’amasser des commanditaires et ainsi mettre sur pied le projet. Jusqu’à présent, plus de 170 personnes ont assisté aux lectures. L’an prochain, elle compte bien reproduire son projet et espère même être en mesure d’augmenter le nombre d’ateliers.

Les deux dernière activités auront lieu à 10h le mardi 14 août au parc Milette et le jeudi 16 août au parc Boisbriand-Central.

Il est possible d’obtenir plus d’informations via la page Facebook : Partageons une histoire au parc.

Partager cet article