Drummond en bière répond aux attentes

Drummond en bière répond aux attentes
L’an prochain les organisateurs prévoient ouvrir les portes aux festivaliers à 13h, puisque les participants arrivent majoritairement en milieu d’après-midi. (Photo : Simon Lévesque)

DRUMMONDVILLE. La deuxième édition du festival Drummond en bière a répondu aux attentes avec la visite de 6000 festivaliers avant même la dernière journée de l’événement. Pas moins de 3500 verres ont été vendus et une troisième édition est déjà prévue selon les organisateurs.

Nous voulions vendre autour de 3500 verres et nous avons réussi notre objectif pour que le festival soit rentable. Maintenant aujourd’hui c’est du bonus pour la prochaine édition. Oui, il y aura une édition l’année prochaine, à moins d’un revirement extraordinaire. Je crois qu’après deux ans nous avons fait nos preuves», raconte le propriétaire du BockAle et président du Drummond en bière, Michaël Jean.

Dix-huit microbrasseries à travers le Québec étaient présentes cette fin de semaine du côté du parc Woodyatt soit :  Pit Caribou (Percé), Le Trou du diable et Broadway (Shawinigan), Brasseurs du Monde et Le Bilboquet (Saint-Hyacinthe), Ô Quai des brasseurs (Bécancour), Les Grands Bois (Saint-Casimir), Farnham (Farnham), Le Corsaire (Lévis), Brasserie Mille-Îles (Terrebonne), Boréale (Blainville), Matera Brasseurs Tonneliers (Montréal), Microbrasserie Moulin 7 (Asbestos), Microbrasserie Multi-Brasses (Tingwick), La Forge du Malt (Trois-Rivières, Camp de Base, Le BockAle et Les Compagnons d’Armes (Drummondville).

Les exposants présents s’entendent pour dire que cette édition du Drummond en bière était une belle expérience pour eux. «C’est notre première année ici pour la brasserie Farnham et nous avons eu une superbe fin de semaine. Le but est de nous faire connaître et je crois que c’est mission accomplie», précise le directeur du secteur Centre-du-Québec pour la brasserie Farnham, Martin Dupuis.

De possibles nouveautés pour la troisième édition

Avec les succès de l’édition 2018, Michaël Jean croit que l’événement pourra prendre de l’ampleur dès l’an prochain avec plusieurs nouveaux ajouts qui ne sont pas encore confirmés.

«Pour les prochaines années, nous voudrions avoir de plus gros noms pour nos spectacles. Les gens qui aiment les microbrasseries sont déjà présents, donc c’est un public qui serait surtout intéressé par la musique et moins par la bière. De plus, nous voudrions apporter une touche culturelle au festival. Il n’y a peut-être plus de Mondial des cultures, mais Drummondville reste une ville multiculturelle. En bref, nous allons faire un brassage d’idées et préparer le tout», explique M. Jean.

Les organisateurs pour le Drummond en Bière 2019 voudraient travailler plus étroitement avec des organismes touristiques de la région pour les impliquer dans l’événement de plusieurs façons. Il faut ajouter que des activités culturelles pourraient faire leur arrivée dès l’an prochain.

Les festivaliers pourront profiter des activités jusqu’à 20h ce soir pour la dernière journée de l’événement. Le groupe hommage aux Cowboys fringants, la Grand-Messe, sera en prestation dès 18h.

Partager cet article