Hugo Houle réalisera son rêve olympique à Rio

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Hugo Houle réalisera son rêve olympique à Rio
C'est l'aboutissement d'un rêve pour Hugo Houle

CYCLISME SUR ROUTE. Avant même ses débuts sur la scène internationale du cyclisme sur route professionnel, Hugo Houle caressait deux rêves : participer au fameux Tour de France ainsi qu’aux Jeux olympiques. À l’issue de nombreuses années de travail et de sacrifices, le jeune athlète de Sainte-Perpétue peut aujourd’hui rayer l’un de ces objectifs de sa liste.

Mercredi, Hugo Houle a été nommé par Cyclisme Canada et le Comité olympique canadien au sein de l’équipe de 19 cyclistes qui représenteront le pays aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, qui se dérouleront du 5 au 21 août. Pour celui qui a fait ses débuts au sein du club Vélocité Drummond, c’est l’aboutissement d’un rêve.

«Je suis très heureux à l’idée de pouvoir participer à la plus grande compétition cycliste du monde. C’est un honneur de porter les couleurs du Canada en course sur route et au contre-la-montre. J’ai accompli mon premier objectif de la saison 2016, soit de me qualifier pour les Jeux. Maintenant, mon attention se porte vers les derniers préparatifs afin d’arriver au sommet de ma forme à Rio», a commenté Hugo Houle.

Âgé de seulement 25 ans, ce qui fait de lui un des plus jeunes cyclistes canadiens sélectionnés, Houle est un spécialiste du contre-la-montre. Il a notamment remporté la médaille d’or dans cette épreuve lors des Jeux panaméricains disputés à Toronto en juillet 2015. Lors du championnat canadien disputé cette semaine à Gatineau, il n’a toutefois pu défendre son titre de champion canadien du contre-la-montre, se classant au quatrième rang.

Plus tôt cette saison, Houle a complété sa deuxième participation au prestigieux Tour d’Italie. Le membre de l’équipe professionnelle AG2R La Mondiale a terminé cette course de 21 étapes en 72e position.

Un processus de deux ans

Le processus de qualification olympique de Cyclisme Canada s’est échelonné sur deux ans. Il a permis aux athlètes de récolter les points de classement nécessaires pour envoyer le Canada aux Jeux dans chacune des quatre disciplines du cyclisme (sur route, sur piste, vélo de montagne et BMX). Pour choisir les athlètes qui participeront aux Jeux, le comité de haute performance a réalisé une révision approfondie des performances internationales et une analyse des données physiologiques et d’autres facteurs déterminants.

«Je suis très fier des réalisations de nos athlètes, de nos entraîneurs et de notre personnel, ainsi que du nombre de places de compétition obtenues pour les Jeux olympiques, le plus grand nombre depuis les dernières années. Grâce à nos programmes maintenant plus centralisés qui nous ont permis d’optimiser l’environnement quotidien d’entraînement, je suis persuadé que nous avons mis les systèmes et processus en place afin de donner la meilleure chance possible à nos cyclistes de produire des performances olympiques», a déclaré l’entraîneur-chef de Cyclisme Canada, Jacques Landry.

Parmi les 19 cyclistes canadiens ayant obtenu leur billet pour Rio, on retrouve sept athlètes québécois. Avant de s’envoler vers le Brésil, les heureux élus participeront aux divers camps et compétitions de préparation. Les épreuves olympiques de cyclisme sur route se dérouleront les 6 et 7 août, au fort Copacabana, et le 10 août, à Pontal.

«Ces athlètes talentueux travaillent fort depuis de nombreuses années. Participer aux Jeux est en quelque sorte une forme de consécration et de reconnaissance de leur talent. C’est également une reconnaissance du travail de tous les acteurs du milieu cycliste québécois. Ultimement, je souhaite que ces athlètes atteignent leurs objectifs et que leurs performances continuent d’inspirer les cyclistes qui aspirent un jour également à participer aux Jeux, ou simplement atteindre leur plein potentiel», a affirmé Louis Barbeau, directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes.

Quelques athlètes de la région ayant participé aux Olympiques…

– Jessica Dubé (patinage artistique, Turin 2006 et Vancouver 2010)

– Pierre-Alexandre Rousseau (ski acrobatique, Vancouver 2010)

– Benoit Gaudet (boxe, Athènes 2004)

– Nancy Drolet (hockey, Nagano 1998)

– Danielle Goyette (hockey, Nagano 1998, Salt Lake City 2002 et Turin 2006)

– Serge Boisvert (hockey, Calgary 1988)

– Jules Béland (cyclisme, Mexico 1968)

Partager cet article