Une classe d’adaptation scolaire de plus à Duvernay

Une classe d’adaptation scolaire de plus à Duvernay

L'école Duvernay a fait les manchettes ces derniers jours dont pour cette mesure disciplinaire consistant à envoyer un élève dans une classe d'élèves atteints d'un TED pour y assumer sa conséquence

DRUMMONDVILLE. Une troisième classe d’adaptation scolaire «TEACCH» à l’école Duvernay de Drummondville verra le jour à la rentrée. Un réaménagement des locaux et des travaux de réfection, dont les investissements totalisent 550 000 $, seront réalisés en parallèle avec l’ajout d’un tel groupe.

C’est une augmentation de la clientèle qui justifie cet ajout, explique la directrice générale adjointe et responsable du service des ressources éducatives pour la Commission scolaire des Chênes, Chantal Sylvain. Les groupes d’adaptation scolaire sont formés en fonction du nombre d’enfants et de la convention collective qui impose des ratios d’élèves pour chaque enseignant.

Les classes en question accueillent des élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme qui ont des besoins particuliers. L’acronyme TEACCH signifie «Traitement et éducation des enfants autistes ou souffrant de handicaps de communication apparentés». Le but de la méthode est de développer l’autonomie de la personne autiste à tous les niveaux et de fournir des stratégies pour la soutenir dans son milieu familial et scolaire, sa communauté ou son environnement social.

Deux groupes étaient déjà en place depuis quelques années à l’école Duvernay. L’un de ceux-ci accueille des jeunes «non-verbaux». La composition de celui-ci est déterminée en fonction du potentiel des enfants et de leurs besoins. «Cette classe fonctionne davantage avec un enseignement un-à-un, explique Mme Sylvain. Les besoins des élèves des autres groupes peuvent être aussi grands, mais les manifestations sont différentes.»

En plus des enseignants, des techniciens en éducation spécialisée (TES) et un préposé veillent à ce que les enfants soient bien. Ce dernier se rend dans les trois groupes pour entre autres aider certains enfants à aller à la salle de bain.

Travaux nécessaires

Le réaménagement des locaux permettra aux classes d’être plus près des sanitaires et des sorties. L’une des classes sera également déménagée dans un local plus vaste et mieux adapté à la clientèle.

Les travaux seront financés par l’entremise du programme Maintien des bâtiments du gouvernement. En plus du réaménagement des locaux en y incluant notamment des armoires et des lavabos, les travaux comprennent la réfection des sanitaires des garçons et des filles et la modification des issues. Le chantier débutera à la fin juin et se terminera à la fin août.

Partager cet article