Les Voltigeurs sauvent leur saison

Les Voltigeurs sauvent leur saison

Les Voltigeurs ont sauvé leur saison, samedi, en renversant les Gaulois 46-22. Ici, Patrice Marcoux félicite Jean-Frédérick Côté.

Crédit photo : Jonathan Habashi

FOOTBALL. Soupir de soulagement dans le camp des Voltigeurs. Les représentants du Cégep de Drummondville ont sauvé une saison décevante, samedi, sous un soleil radieux au parc sportif Marchand, en renversant les Gaulois du Cégep de La Pocatière par le pointage de 46-22.

Grâce à ce précieux gain, les Voltigeurs (2-4) ont non seulement vengé l’échec de 23-16 subi en sol pocatois en début de campagne, mais ils ont devancé leurs rivaux du Bas-Saint-Laurent (2-5) au quatrième rang du classement de la section nord-est. À moins d’un improbable revirement de situation, la troupe de l’entraîneur-chef Patrice Marcoux participera donc au tournoi éliminatoire dans la division 3 du circuit québécois de football collégial.

Menant 12-0 après un quart, puis 19-7 après une demie, les Voltigeurs ont semblé en plein contrôle de la situation pour l’une des rares fois cette saison. Dès leur retour sur le terrain, les favoris de la foule ont ajouté deux touchés pour creuser l’écart à 32-7.

Guillaume Précourt a été nommé joueur du match. (Photo Jonathan Habashi)

Pour la première fois cette saison, Guillaume Précourt n’a été victime d’aucune interception. Le quart-arrière recrue a été proclamé joueur par excellence du match par ses coéquipiers.

«C’est un effort constant de tout le monde qui a fait la différence. J’ai bien paru, mais sans la protection de nos joueurs de ligne offensive, ça n’aurait pas été possible. Ils m’ont laissé du temps pour lancer et nos receveurs ont fait les attrapés nécessaires. C’est réellement une victoire d’équipe», a commenté le produit des Sénateurs du Collège Saint-Bernard, qui a eu le meilleur sur son vis-à-vis Olivier Roy.

«C’était un match significatif pour nous, a ajouté le numéro 2 des Voltigeurs. Avec cette victoire, on peut se permettre d’y croire encore. Si tout le monde joue comme on l’a fait aujourd’hui, on peut causer des surprises en séries. On sait qu’on peut rivaliser avec tout le monde dans cette ligue-là.»

Keven Bernard et Charles Corriveau-Baril (Photo Jonathan Habashi)

Dans la semaine précédant la rencontre, Patrice Marcoux avait lancé un défi à ses protégés. «On leur a dit que s’ils gagnaient la bataille des revirements, ils auraient le droit de faire courir les coachs à l’entraînement. C’est chose faite : pour la première fois cette saison, on a commis moins d’erreurs que nos adversaires. Les coachs vont devoir se remettre en forme!», a-t-il lancé, tout sourire.

«Les gars étaient conscients que les revirements nous faisaient mal, a poursuivi le pilote des Voltigeurs. Ils ont connu une très bonne semaine de pratique, avec le résultat qu’on a vu aujourd’hui. On a bien exécuté les jeux. Nos vétérans se sont levés. On a alloué quelques longs jeux en fin de match, mais il faut comprendre qu’on avait embarqué quelques joueurs avec peu d’expérience sur le terrain.»

Pierre-Alexandre Douville (Photo Jonathan Habashi)

Limitée à moins de dix points par match en moyenne depuis le début de la saison, l’offensive drummondvilloise a enfin débloqué face aux Gaulois. L’homme à tout faire Alexandre Légaré a réussi deux touchés, dont un sur une longe passe et course d’une cinquantaine de verges en début de rencontre. Le vétéran demi-offensif Alexandre Lauzon-Vallières a également inscrit deux majeurs sur de longues courses en fin de partie.

Le demi-défensif John Taylor, en recouvrant un ballon échappé avant de filer sur une distance de 22 verges, et le receveur recrue Jean-Frédérick Côté, sur une passe de Guillaume Précourt, ont également inscrit leur nom sur la feuille de pointage. Pierre-Alexandre Douville a pour sa part réussi un placement sur la première séquence offensive des locaux.

«En offensive, on a été explosifs. Les gars progressent bien. Les coachs travaillent fort pour les développer. On a vu les résultats aujourd’hui. C’est rassurant et ça augure bien pour le reste de la saison. Je suis convaincu qu’on peut causer une surprise», a affirmé Patrice Marcoux.

En défensive, les Drummondvillois ont réussi pas moins de sept sacs du quart. Jérémy Tétreault a été particulièrement efficace dans cette facette du jeu.

Les Voltigeurs clôtureront leur saison régulière en recevant les Jeannois du Collège d’Alma (0-6), samedi prochain, à compter de 13 h. Une victoire drummondvilloise ou encore une défaite des Gaulois face aux Pionniers du Cégep de Rimouski (6-0) suffira à officialiser la place de l’équipe en séries éliminatoires.

«Alma n’a rien à perdre. On leur a volé une victoire avec notre protêt, alors ils vont certainement vouloir nous battre. Il faudra tout donner. C’est important de continuer à bâtir notre confiance à l’approche des séries», a conclu Patrice Marcoux.

(Photo Jonathan Habashi)
(Photo Jonathan Habashi)