Les Voltigeurs en mode rouleau compresseur

Les Voltigeurs en mode rouleau compresseur

L’offensive des Voltigeurs a de nouveau fait des dommages, dimanche, au Centre Marcel-Dionne.

Crédit photo : Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Les joueurs des Voltigeurs se sont assurés de passer le réveillon du nouvel an avec le sentiment du devoir accompli, dimanche, en écrasant littéralement le Drakkar de Baie-Comeau par le pointage de 9-4. Un triomphe acquis devant une foule respectable de quelque 2400 spectateurs au Centre Marcel-Dionne.

Auteur d’un autre solide départ, le bataillon drummondvillois a toujours semblé en plein contrôle de la situation devant ses adversaires venus de la Côte-Nord. Menant 2-0 après les 20 premières minutes de jeu, puis 4-2 après deux périodes, les protégés de Steve Hartley n’ont pas laissé les visiteurs revenir dans le match, contrairement à ce qui s’était produit la veille. Une pétarade de quatre buts au début du troisième engagement leur a permis de voguer vers un deuxième gain en 24 heures, un troisième succès en autant de sorties contre le Drakkar cette saison.

«Aujourd’hui, j’ai aimé la réaction de nos joueurs. J’ai aimé la façon dont ils se sont comportés, surtout en troisième période. On jouait avec une avance de deux buts, mais on est sorti très fort. On a marqué quelques gros buts qui ont éteint tous leurs espoirs», a fait observer Steve Hartley.

Totalisant déjà 149 buts après 38 matchs, la surprenante offensive des Voltigeurs trône toujours au sommet de la LHJMQ avec une moyenne de 3,9 filets par partie. C’est d’ailleurs la sixième fois cette saison que l’attaque des Rouges produit sept buts ou plus.

«Une présence après l’autre, on était dans leur face. Ça a eu l’effet d’un rouleau compresseur. C’est une belle victoire d’équipe. Nos onze attaquants et nos sept défenseurs ont contribué tandis que Rodrigue a fait quelques gros arrêts quand le match était encore serré. On doit maintenant continuer à jouer de la même façon», a poursuivi l’entraîneur-chef par intérim des Voltigeurs.

«Un groupe spécial»

Yvan Mongo a ouvert le pointage en première période. (Photo : Ghyslain Bergeron)

Dans la victoire, les vétérans Yvan Mongo et Connor Bramwell ainsi que la recrue Xavier Simoneau ont inscrit chacun un doublé. «On s’était dit qu’on voulait finir l’année en force et on a réussi. On a mieux joué aujourd’hui qu’hier. Malgré le score élevé, on a mieux respecté les détails dans notre plan de match», a lancé Mongo, qui a été stoppé sur un tir de punition en deuxième période.

«On forme définitivement un groupe spécial. Même si on est jeune, on est vraiment unis. On est très proches les uns des autres. Ça se traduit par de bons résultats sur la glace. On est encore sous-estimés, mais si on continue comme ça, on va être pris plus au sérieux», a ajouté l’attaquant de 20 ans.

Malgré cinq tirs au but et un autre qui a atterri sur le poteau, Joe Veleno a été tenu à l’écart de la feuille de pointage pour une deuxième fois en trois sorties dans son nouvel uniforme. «J’adore ça jouer avec Joe. Sa vision du jeu est excellente, ses mains et sa vitesse aussi. C’est ce type de joueur qui rend ses coéquipiers meilleurs. J’espère qu’on va rester sur le même trio», a affirmé Mongo.

De retour devant le filet au lendemain de la performance inspirée de Daniel Moody, Olivier Rodrigue a repoussé 36 des 40 rondelles dirigées vers lui. Ses coéquipiers ont dirigé 44 tirs vers le filet adverse. Ayant cédé cinq fois sur 29 lancers, Justin Blanchette a été remplacé en début de troisième période. En relève, Antoine Samuel a alloué quatre buts sur 15 tirs.

Nicolas Guay a marqué à court d’un homme. (Photo : Ghyslain Bergeron)

Nicolas Guay (un but en désavantage numérique), Pavel Koltygin (un but, une passe) et Xavier Bernard (un but, +4) ont également participé à ce festival offensif. Brandon Skubel a établi un sommet personnel avec trois passes. Morgan Adams-Moisan, Robert Lynch, Jarrett Baker et Nicolas Beaudin ont chacun récolté deux aides.

Ivan Chekhovich, Gabriel Forcier et Jordan Martel (en avantage numérique) ont riposté pour le Drakkar (16-18-2-1).

Ayant maintenant atteint le plateau des 50 points, les Voltigeurs (24-12-1-1) sont de retour dans le top cinq du classement général. Ils entameront l’année 2018 en visitant le Phoenix de Sherbrooke (17-14-5-2), mercredi soir.