«Veleno, un élément d’une équipe championne» – Ducharme

«Veleno, un élément d’une équipe championne» – Ducharme

L’arrivée de Joe Veleno permet aux Voltigeurs de renforcer une offensive faisant déjà partie des meilleures du circuit.

Crédit photo : gracieuseté Vincent Ethier/LHJMQ Média

HOCKEY. Dévoilée il y a une dizaine de jours, la transaction faisant passer le phénomène Joe Veleno des Sea Dogs aux Voltigeurs a enfin été officialisée mardi, au lendemain de l’ouverture du marché des échanges dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Une formalité qui a enfin permis à Dominique Ducharme de livrer ses premiers commentaires sur l’une des plus importantes transactions dans l’histoire de la concession drummondvilloise. 

Pour l’entraîneur-chef et directeur général des Voltigeurs, la clé de cette transaction réside dans le fait qu’elle améliore non seulement le présent du club, mais aussi -et surtout- son futur.

«On n’était pas prêt à payer un prix élevé pour un joueur qui aurait seulement fini l’année avec nous. Veleno cadre parfaitement dans notre jeune équipe, c’est-à-dire là où elle est rendue dans son cheminement. Non seulement il va finir la saison avec nous, mais il sera ici pour au moins une autre saison», a expliqué Ducharme, joint en Ontario où le camp d’entraînement d’Équipe Canada junior bat son plein.

Premier joueur ayant hérité du statut d’exceptionnel dans l’histoire de la LHJMQ, ce qui lui a permis d’être repêché dès l’âge de 15 ans, Veleno est reconnu comme un athlète intelligent et complet. Efficace tant au centre qu’à l’aile, le Montréalais de 17 ans se veut un précieux atout dans toutes les situations de jeu, comme à la pointe sur l’attaque massive ou encore en infériorité numérique.

«On connait tous son grand potentiel. C’est un compétiteur né et une bonne personne en dehors de la patinoire. Il a de la vitesse, de l’agilité, des habiletés offensives et il est responsable défensivement. C’est sans compter qu’il a vécu l’expérience de gagner la coupe du Président la saison dernière. L’autre aspect très important à nos yeux, c’est qu’il a le désir de venir jouer à Drummondville», a révélé Ducharme, qui a dirigé Veleno lors de la récente série Canada-Russie.

«Joe n’arrive pas ici en sauveur. Notre équipe n’est pas dans le trouble. Au contraire, on connait une bonne saison. On a de bons jeunes qui progressent à vue d’œil. Il s’insère parfaitement dans ce groupe-là. C’est une bonne situation, tant pour lui que pour nous», a ajouté l’homme de hockey, qui a entraîné des prodiges de la trempe de Nathan MacKinnon, Jonathan Drouin et Nikolaj Ehlers durant son stage de cinq saisons derrière le banc des Mooseheads.

Par ailleurs, Ducharme s’est dit en désaccord avec ceux qui prétendent que Veleno n’a pas répondu aux immenses attentes placées en lui dès son plus jeune âge. Cette saison, celui qui agissait comme capitaine des Sea Dogs a été limité à six buts en 31 matchs.

«Il a marqué huit buts dans les dernières séries, alors qu’il n’avait que 16 ans. Il n’y a pas beaucoup de joueurs capables de faire ça. Cette saison, il était moins bien entouré. La situation n’était pas la même que l’an dernier. Nous, on mise sur son potentiel. C’est là-dessus qu’on s’est fié pour faire la transaction.»

Le juste prix à payer

Joe Veleno en action lors de la série Canada-Russie, en novembre, à Moncton. (Photo gracieuseté Vincent Ethier/LHJMQ Média)

Pour mettre la main sur Veleno, Ducharme a cédé trois choix de premier tour en 2018, 2019 et 2020 ainsi que des choix de deuxième ronde en 2018 et 2019 à Saint-Jean. Si, aux yeux de certains observateurs, il s’agit d’un prix élevé pour un seul joueur, Ducharme a rejeté cet argument.

«Je regarde les échanges de Charles Hudon, Phillip Danault et Pierre-Luc Dubois dans le passé. Les équipes qui les ont acquis ont payé le prix, même si c’était seulement pour une demi-saison. Nous, on estime que c’était le prix à payer pour avoir un joueur élite à ce stade-ci de sa carrière.»

Ducharme a également rappelé que trois des cinq choix concédés ont été acquis via une transaction. Ainsi, les Voltigeurs possèdent toujours leurs premiers choix en vue des deux prochains repêchages, en plus de celui des Tigres en 2020. C’est sans compter qu’une clause dans l’échange permettra aux Rouges de récupérer un choix si Veleno fait le saut chez les professionnels la saison prochaine.

«Les mouvements qu’on a fait la saison dernière nous ont permis d’obtenir de très bons choix. Ça nous a non seulement permis de repêcher d’excellents jeunes joueurs tels que Mercer, Simoneau ou Pelletier, mais aussi d’acquérir Veleno. C’est de cette façon qu’on bâtit une équipe championne. Ça passe par le repêchage, mais aussi par le marché des transactions», a-t-il expliqué.

En posant ce coup d’éclat, les Voltigeurs se positionnent-ils comme de sérieux aspirants aux grands honneurs dès cette saison? Avec la forte parité qui prévaut à travers la LHJMQ, force est de constater que Drummondville n’a rien à envier aux équipes favorites.

«On est rendu aux Fêtes et on est encore très compétitifs. On est jeunes, mais nos joueurs ne sont ni intimidés, ni impressionnés par nos adversaires. Ils progressent rapidement. En deuxième moitié de saison, on va continuer de se battre et de progresser. Notre but, ce n’est pas juste d’obtenir la meilleure position au classement. C’est d’abord de continuer à bâtir notre jeu. Une fois rendus en séries, on sera une équipe difficile à affronter. Rendu là, tout peut arriver», a répondu Ducharme.

Dans les circonstances, les Voltigeurs pourraient-ils être tentés d’obtenir les services d’un défenseur de premier plan d’ici le 6 janvier afin de pallier la principale faiblesse de l’équipe?

«Chose certaine, il n’y aura pas d’autres échange de cette envergure. On va faire quelques ajustements à notre alignement, mais on ne défera pas tout ce qu’on a mis en place jusqu’ici. On aime notre équipe comme elle est. C’est d’ailleurs pourquoi on est content d’avoir mis la main sur Veleno sans toucher à aucun jeune joueur dans notre équipe. On va donc pouvoir continuer de travailler avec ce groupe-là», a dit Ducharme.

Identifié comme le quatrième joueur de 20 ans de l’équipe depuis l’entrée en scène de Connor Bramwell, Nathan Hudgin devrait obtenir la chance de se faire valoir ailleurs dans la LHJMQ en deuxième moitié de saison. «Il sera rétabli de sa blessure après le congé de Noël. On va l’accommoder», a promis Ducharme.

Joseph Veleno fera son arrivée à Drummondville au retour du congé de Noël, le 27 décembre. Inactif depuis le 6 décembre, l’attaquant de 6 pieds, 2 pouces et 194 livres fera ses débuts dans son nouvel uniforme le 28 décembre, à Gatineau. Tout indique qu’il sera employé aux côtés d’Yvan Mongo et Robert Lynch.

Chez les Voltigeurs, l’ancien numéro 9 des Sea Dogs arborera le numéro 90, qu’il a déjà porté sur la scène internationale. Le défenseur Thomas Pelletier a troqué le 90 pour le 4. Le numéro 9 demeure donc la propriété du capitaine Nicolas Guay.