Veillette et les Canadiennes ramènent le bronze

Veillette et les Canadiennes ramènent le bronze

Audrey-Anne Veillette

Crédit photo : gracieuseté Hockey Canada

HOCKEY. Audrey-Anne Veillette et ses coéquipières visaient l’or, mais elles devront se contenter de la médaille de bronze. Samedi, l’équipe canadienne féminine de hockey des moins de 18 ans a vaincu la formation russe 5-1 en petite finale du championnat du monde disputé à Dmitrov, en Russie.

Dans la victoire, Veillette a marqué ce qui allait s’avérer le but gagnant en deuxième période. L’attaquante drummondvilloise de 17 ans était assistante-capitaine de la formation canadienne.

«Je crois que le caractère a fait une grosse différence aujourd’hui, Avec tout ce qui s’est passé dans les derniers jours, on a travaillé très fort en équipe. On a fait preuve de caractère pour gagner le match et on n’a jamais abandonné», a expliqué Veillette dans une entrevue accordée à l’agence Sportcom.

Selon elle, il était important de donner le ton dès le début de la rencontre face aux hôtesses de la compétition. Une foule partisane de plus de 2500 spectateurs assistait au match. «C’est sûr qu’on ne voulait pas les laisser prendre l’avance, alors on a fait tout en notre possible pour avoir beaucoup d’énergie en partant. On voulait patiner vite, aller chercher les rondelles et tirer au but pour créer des occasions de marquer tôt dans le match.»

En demi-finale la veille, les Canadiennes avaient vu leur chance de se battre pour l’or s’envoler à la suite d’une défaite de 4-3 aux mains des Américaines en tirs de barrage.

«C’était décevant de perdre la demi-finale, mais on s’est retroussé les manches et on avait la même énergie qu’aux autres matchs. Tout ce qu’on voulait, c’était de sortir de l’aréna avec une médaille et c’est ça qu’on a fait», a dit Veillette.

En ronde préliminaire, le Canada a notamment subi des défaites de 3-2 face à la Russie et de 6-2 face aux États-Unis. En quart-de-finale, elles ont renversé les Tchèques 3-1.

En six parties, Veillette a récolté deux buts. L’autre Québécoise de l’équipe, la Magogoise Alexie Guay (sœur du capitaine des Voltigeurs Nicolas Guay), a été la meilleure pointeuse parmi les défenseures du tournoi avec une récolte de sept points (1-6). Cette saison, les deux joueuses évoluent avec les Spartans du Collège de Stanstead.

L’an dernier, Veillette et les Canadiennes s’étaient inclinées en finale face aux Américaines. Depuis la création de ce tournoi, le Canada a remporté quatre médailles d’or, six d’argent et une de bronze.

En finale, les États-Unis ont écrasé la Suède 9-3.