Vaincus sous les flocons

Vaincus sous les flocons

Peu opportunistes, les Voltigeurs se sont avoués vaincus devant les Tigres, samedi, à la patinoire extérieure Victor-Pepin, dans le cadre de la Classique hivernale.

Crédit photo : Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Presque tout sourit aux Voltigeurs cette saison, mais les Tigres sont venus gâcher la fête de la Classique hivernale de Drummondville, samedi, sous les flocons et devant une foule record de 5432 spectateurs à la patinoire extérieure Victor-Pepin.

Grâce à une poussée de deux buts en moins de cinq minutes en fin de deuxième période, les Victoriavillois se sont imposés par le pointage de 2-0. C’est seulement la deuxième fois cette saison que l’offensive drummondvilloise est blanchie.

Ralenti par des précipitations de neige parfois fortes, l’affrontement aura duré un peu plus de trois heures. De nombreux arrêts de jeu ont été nécessaires pour déneiger la patinoire.

«C’était long, mais c’était féérique, a lancé le pilote des Tigres, Louis Robitaille. La foule était dedans. J’ai beaucoup aimé l’atmosphère. C’était un bon match de hockey avec de bonnes chances de chaque côté. Il y avait énormément de neige sur la patinoire, mais la Ligue a fait un bon travail.»

Tristan Côté-Cazenave a réalisé 37 arrêts. (Photo Ghyslain Bergeron)

En l’absence d’Étienne Montpetit, toujours  ennuyé par une blessure, Tristan Côté-Cazenave a réalisé 37 arrêts pour décrocher son deuxième jeu blanc en carrière. Le gardien de 18 ans a notamment frustré Gregory Kreutzer sur un jeu savamment orchestré par Joe Veleno.

«Tristan a été exceptionnel. Il a fait de gros arrêts dans des moments importants. Il n’a jamais paniqué. C’est la marque d’un bon gardien de but. Il a démontré qu’il n’a aucun complexe. À nos yeux, on a deux gardiens numéro un. On aura besoin des deux pour aller loin en séries», a affirmé Robitaille.

«Pour moi, c’est un rêve qui vient de se réaliser, a déclaré la première étoile du match. J’adore la pression et je viens de le prouver. J’ai fait les arrêts-clés au bon moment. La neige nuisait à la visibilité des gardiens, mais ça nuisait aussi aux joueurs. Les tirs étaient moins forts. C’était un match de pelletage!»

Mine de rien, les Félins viennent d’infliger aux Rouges un deuxième revers en l’espace de quelques semaines devant leurs partisans.

«Drummondville, c’est une équipe qui travaille très fort. De notre côté, on joue du bon hockey depuis le mois de décembre. On ne veut pas se comparer à personne. On veut faire notre bout de chemin et arriver prêts en séries éliminatoires», a dit Robitaille au sujet de son ancienne organisation.

Après avoir vu les Voltigeurs rater quelques chances de marquer, Vitalii Abramov a ouvert le pointage à la 14e minute de jeu du deuxième vingt. Le Russe de 19 ans a profité d’une chute de Gregory Kreutzer avant de glisser la rondelle derrière Olivier Rodrigue d’une seule main.

Maxime Comtois a marqué le deuxième but des siens. (Photo Ghyslain Bergeron)

Profitant d’un long jeu de puissance à cinq contre trois, Maxime Comtois a doublé l’avance des siens avant la fin de l’engagement. L’espoir des Ducks d’Anaheim a complété une jolie passe de Simon Lafrance à l’embouchure du filet.

«Dans notre plan de match, c’était important pour nous de marquer le premier but. Ce trio-là est l’un des meilleurs dans la ligue. Les trois se complètent à merveille. Maxime est un attaquant de puissance qui peut alimenter ses coéquipiers. Il apporte une touche physique tandis que Vitalii est très intelligent et que Kosorenkov possède un lancer très dangereux. Ils sont solides dans les deux sens de la patinoire», a affirmé Louis Robitaille.

Au lendemain d’une victoire convaincante sur le Phoenix de Sherbrooke, les Voltigeurs n’ont pas été aussi opportunistes face aux Tigres.

«C’était un match assez équilibré. Avec les conditions météo, ce n’était pas évident pour l’exécution. On a eu nos chances, mais on les a manquées. De leur côté, ils ont profité de leurs occasions», a fait observer Dominique Ducharme, en écartant la thèse de la fatigue pour expliquer la défaite.

«C’est une belle expérience pour tout le monde. Les gars en ont profité et ils vont en garder de bons souvenirs. Maintenant, il nous reste 15 matchs pour nous préparer pour les séries», a ajouté le grand manitou des Voltigeurs.

À son deuxième départ en moins de 24 heures, Olivier Rodrigue a cédé deux fois sur 20 lancers. «C’est une belle expérience d’équipe. On a su trouver du plaisir dans les deux derniers matchs. On sent qu’on s’est regroupé en équipe. C’est une expérience qui peut nous servir et nous transporter jusqu’en séries», a commenté le portier de 17 ans.

Malgré quelques beaux flashs, Joe Veleno a vu sa séquence de matchs avec au moins s’arrêter à 13. L’ancien capitaine des Sea Dogs a récolté 30 points (8-22) durant cette période.

«Avec la neige, il fallait garder les choses simples. Dom l’avait vécu à Buffalo. Il nous a demandé de lancer la rondelle dans le fond du territoire et de faire la course pour aller la chercher», a expliqué Nicolas Beaudin.

La foule de 5432 spectateurs est la plus imposante dans l’histoire des Voltigeurs. (Photo Ghyslain Bergeron)

«On aurait aimé aller chercher les quatre points, mais la chance n’a pas viré de notre bord aujourd’hui, a ajouté le capitaine des Voltigeurs, Nicolas Guay. C’était vraiment spécial de jouer dehors. Les organisateurs peuvent être fiers. L’événement est une réussite sur toute la ligne.»

Même si quelques billets n’ont pas trouvé preneur, il s’agit de la plus imposante foule locale dans l’histoire des Voltigeurs.

Blessé lors du match de la veille, Daven Castonguay a déclaré forfait samedi. Son état de santé sera réévalué d’ici quelques jours.

Les Drummondvillois renoueront avec l’action dès mardi soir, en rendant visite au Drakkar de Baie-Comeau. La LHJMQ a toutefois annoncé que le match prévu mercredi soir, à Chicoutimi, entre les Voltigeurs et les Saguenéens, a été reporté à une date ultérieure. Le Centre Georges-Vézina sera fermé pour trois semaines en raison d’un problème de toit.

Ce dimanche, un duel entre les Cantonniers de Magog (champions de la saison régulière dans le circuit midget AAA du Québec) et les Gaulois de Saint-Hyacinthe clôturera la Classique hivernale à compter de midi. Environnement Canada a émis un avertissement de pluie verglaçante pour la région de Drummondville, ce qui pourrait compliquer le déroulement de l’événement.