Une nouvelle présidence dans la continuité de la précédente

Une nouvelle présidence dans la continuité de la précédente

Dave Beaunoyer et son successeur Christian Gaudreault.

HOCKEY. Deux ans après avoir pris la tête de l’Association de hockey mineur de Drummondville (AHMD), Dave Beaunoyer cède sa place à Christian Gaudreault. Le nouveau président a été élu à la suite d’un vote des membres lors de la récente assemblée générale annuelle de l’organisme.

Impliqué dans le milieu du hockey mineur depuis plus de 20 ans, Dave Beaunoyer continuera de s’engager dans cette cause de diverses façons. Le directeur général du journal L’Express s’est déclaré fier du travail accompli au cours des 24 derniers mois en compagnie de ses collègues administrateurs.

«On voulait d’abord développer un sentiment d’appartenance à travers notre association, l’une des dix plus grosses au Québec avec près de 1200 joueurs. C’est mission accomplie. Aujourd’hui, toutes nos équipes défendent le même logo, celui des Voltigeurs. La recette fonctionne si bien que Sherbrooke va créer le même partenariat avec le Phoenix. Nous avons aussi ajouté une collection vestimentaire à faible coût et récurrente», a souligné le Drummondvillois, en soulignant que tous ces articles sont conçus par des entreprises locales.

En prenant la relève de Lise Lemaire, en 2015, Dave Beaunoyer s’était également fixé comme objectif d’améliorer la communication avec les parents des joueurs. Une présentation annuelle a donc été instaurée en début de saison, permettant aux psychologues Luc Doyon et Sylvain Guimond de s’entretenir devant un auditoire de plus de 500 personnes.

«Le message qu’on voulait transmettre aux parents, c’est de prendre conscience de l’image qu’ils donnent à leurs enfants pendant un match. Si le père crie après l’arbitre, comment son enfant va-t-il réagir? On a fait beaucoup de sensibilisation. Aujourd’hui, on constate que nos parents sont plus civilisés dans les gradins. Ça permet aux jeunes d’avoir l’esprit libre et de s’amuser sur la glace. Collectivement, on est devenus meilleurs.»

Au chapitre financier, l’AHMD a rempli son bas de laine en triplant ses commandites et en s’entendant pour une période de cinq ans avec chacun d’entre eux. Résultat, les coûts d’inscriptions n’ont pas subi d’augmentation.

«Cette latitude nous permet de pallier à des besoins rapidement. De plus, en offrant un meilleur support technique à nos entraîneurs, on remarque qu’ils sont de retour d’une saison à l’autre. Ils sont près de 400 coachs et gérants qui se donnent à fond pour permettre à nos jeunes de jouer au hockey.»

Le président sortant s’est également dit fier des récents succès des équipes drummondvilloises sur la glace. Ce printemps, trois clubs masculins et un club féminin se sont qualifiés pour la Coupe Dodge tandis que cinq autres ont représenté l’Estrie aux championnats interrégionaux. «Le hockey est en santé à Drummondville. Ça va de pair avec la stabilité et le support qu’on donne aux coachs. On a créé une nouvelle dynamique où tout se fait dans le plaisir.»

Par ailleurs, la cohabitation avec les Sénateurs du Collège Saint-Bernard, de la Ligue de hockey préparatoire scolaire, se fait en toute harmonie, ce qui n’est pas le cas partout au Québec. «Je vois le hockey scolaire comme une offre de services totalement différente de la nôtre. Certains jeunes partent, d’autres reviennent avec nous. C’est la loi de l’offre et la demande. On n’est pas pris au piège là-dedans, car la relation est saine entre nos deux organismes. Ultimement, mon plaisir, c’est de voir les jeunes s’amuser sur la glace, peu importe le cadre.»

Au bout du compte, Dave Beaunoyer n’a qu’un seul regret. Il aurait souhaité doter l’AHMD d’une véritable permanence. «Je crois que nous sommes tout près de former cette structure efficace. Ça nous permettra de communiquer plus rapidement, d’être plus efficaces et surtout d’augmenter le service à la clientèle.»

«En terminant, je tiens à remercier les bénévoles qui m’ont appuyé. Aujourd’hui, l’AHMD ne repose plus sur une seule personne. Ensemble, on va au front ensemble pour faire avancer le hockey mineur. J’ai une grande confiance aux individus qui me succèdent. Ce sont des gens passionnés. Je vais avoir un grand plaisir à les appuyer.»

Christian Gaudreault, un coach dans l’âme

Père de deux enfants, Christian Gaudreault s’est impliqué comme entraîneur à tous les niveaux du hockey mineur, que ce soit du côté récréatif ou élite. «J’y ai développé des habiletés de coaching, comme dans mon travail où je suis superviseur. Mon style de gestion est donc basé là-dessus. Après que mes garçons aient terminé leur hockey mineur, j’ai continué à traîner dans les arénas pour donner un coup de main pendant les camps d’entraînement. Dave m’a alors proposé le rôle de vice-président technique», a raconté le Drummondvillois.

«J’ai apprécié l’entente et la  fraternité qui régnait dans le conseil d’administration. Puis, quand on m’a dit qu’on me voyait dans le rôle de président, j’ai amorcé une réflexion et j’ai finalement accepté. Ce qui me rejoint particulièrement dans l’AHMD, ce sont les trois valeurs instaurées ces dernières années : le dépassement, le plaisir et le respect.»

Pour Christian Gaudreault, le mot d’ordre de son mandat comme président sera la continuité. «Je veux continuer le travail déjà amorcé. Je veux qu’on regarde vers l’avant, avec la même ligne de direction, en s’améliorant tant dans les volets récréatif que compétitif et féminin. On veut aussi continuer à standardiser notre structure et nos façons de faire», a dit celui qui sera appuyé dans ses tâches par France Labrie (vice-présidente aux finances), Marie-Claude Lambert (VP aux opérations), David Morin (VP du hockey féminin) et Enrico Marcoux (VP récréatif).

«Nos succès des dernières années démontrent que notre base commence à être solide. On est maintenant capable d’encadrer nos joueurs et nos entraîneurs au niveau récréatif, pour éventuellement en faire de futurs joueurs élites. C’est un fait d’armes important.»

Au sommet de sa liste de priorités, le nouveau président souhaite engager un coordonnateur permanent. Cette personne deviendra la figure de l’AHMD au quotidien.

«On veut s’assurer d’avoir une permanence adéquate. On cherche une personne de choix pour coordonner toutes nos activités. C’est un poste primordial, car présentement, ce sont les administrateurs qui font le travail sur le terrain. Avec un coordonnateur en place, ils seront en meilleure position pour gérer l’association», a-t-il expliqué.

Le poste vacant de vice-président technique sera également comblé dans les prochaines semaines. La création d’une ligue locale simple lettre avec les Bois-Francs, l’organisation du tournoi de hockey midget espoir, à l’automne, ainsi qu’une implication dans l’éventuelle Classique hivernale des Voltigeurs figurent parmi les autres grands projets de l’AHMD.