Un organisme poursuivi par le Barreau du Québec

Un organisme poursuivi par le Barreau du Québec

Mario Roy a démarré le Centre d'entraide familial l'Unité en janvier 2016.

JUSTICE. Le Centre d’entraide familial l’Unité, basé à Wickham, ainsi que son directeur Mario Roy sont poursuivis par le Barreau du Québec pour un total de 13 500 $. 

Le dossier a été brièvement entendu devant la juge Sylvie Desmeules de la Cour du Québec mardi matin, au palais de justice de Drummondville. La salle était bondée pour l’occasion.

Le Barreau du Québec est représenté par Me Éliane Hogue, alors que Mario Roy se défend seul.

Le Barreau reproche notamment à l’homme d’avoir exercé illégalement la profession d’avocat. Des amendes de 9000 $ et de 4500 $ sont réclamées respectivement à Mario Roy et au Centre d’entraide familial l’Unité.

À sa sortie de la salle d’audience, l’avocate du Barreau a dû être escortée par un constable spécial.

La cause reviendra au palais de justice de Drummondville le 10 novembre prochain devant le juge Gilles Lafrenière. Du côté de Mario Roy, pas moins d’une douzaine de témoins pourraient être entendus au cours du procès. La poursuite, quant à elle, envisage d’assigner trois témoins.