Un café de style urbain ouvre ses portes au centre-ville

Un café de style urbain ouvre ses portes au centre-ville

Francine Ruest Jutras

Plusieurs dignitaires ont participé récemment à l’inauguration officielle du Café Le Saint-François, situé rue Heriot. Selon le Commissariat au commerce, ce nouveau joueur viendra assurément combler l’offre commerciale dans le secteur de la restauration au centre-ville.

L’ouverture de ce café a exigé un investissement commercial de 80 000 $ et a permis l’embauche de sept personnes.

La façade du bâtiment a été rénovée, ce qui a rehaussé sa valeur architecturale. «Ce bâtiment date de 1918. Le fait qu’il ait été rajeuni vient répondre aux objectifs de revitalisation du centre-ville, puisque nous misons sur la mise en valeur du cadre bâti, a indiqué Carolyne Aubin, conseillère en développement commercial au Commissariat au commerce. Le Café Saint-François est exactement le type de commerce que nous recherchons au centre-ville. Il propose de la qualité, des produits diversifiés ainsi qu’une ambiance conviviale.»

La mairesse de Drummondville, Francine Ruest Jutras, ainsi que le député à l’Assemblée nationale, Yves-François Blanchet, ont assisté à l’inauguration des lieux. «Je trouve que ce café a un petit quelque chose de parisien. C’est très beau et il ne fait aucun doute que les propriétaires contribueront à la qualité de vie des gens d’ici», a exprimé M. Blanchet.

Les propriétaires de ce café aux allures branchées sont Nathalie Courchesne, Charles Ricard et Marc St-Hilaire. Ce dernier gère également l’entreprise Les Aliments Tristan, spécialisée dans la fabrication et la distribution de galettes de sarrasin, de crêpes et de gaufres. Localisée présentement à Saint-François-du-Lac, l’entreprise ouvrira sous peu ses portes derrière le café, afin d’offrir cette gamme de produits aux Drummondvillois. (LT)