Toute l’action bénévole risque de s’éteindre à Saint-Edmond

Toute l’action bénévole risque de s’éteindre à Saint-Edmond

Crédit photo : Photo Deposit

À peine élus, le maire de Saint-Edmond et ses conseillers annoncent la fermeture de la salle municipale aménagée dans son ancienne église. Pourquoi une telle précipitation alors qu’aucune contre-indication ne les y oblige?

C’est par la volonté et les bras de nombreux bénévoles que la salle permet aux citoyens depuis 2013 d’y exercer des activités physiques et aux organismes d’y tenir leurs assemblées générales, des salons de l’environnement ou de l’artisanat, des conférences, des ateliers pour les enfants du camp de jour ainsi que les séances de Viactive Kino Québec. Toutes ces activités contribuent à la santé des personnes aînées en leur permettant des rencontres agréables qui empêchent l’isolement et favorisent des expériences intergénérationnelles.

La salle d’une capacité de 150 personnes est munie de cabinets de toilette modernes, d’une cuisine et d’un bar qui attirent des citoyens ou organismes, même de l’extérieur qui viennent la louer pour des réceptions ou même des fins de semaine (les scouts y seront les 1er et 2 décembre). Le Club du Bel Âge y possède des tables et des chaises acquises grâce à une subvention attribuée par le programme Horizons nouveaux pour les aînés, qui y seront à l’abandon sans chauffage puisque la date butoir est fixée au 1er janvier 2018.

Aucune réservation n’est possible à l’heure actuelle et celles qui étaient inscrites au calendrier 2018 ne seront pas honorées. Nous n’avons pas fini de célébrer notre 100e anniversaire que nous n’avons plus d’endroit pour le faire. La salle qu’on nous propose à l’étage du chalet des loisirs ne convient pas à la clientèle desservie par les organismes voués aux personnes aînées et ne peut accueillir un nombre élevé d’enfants ou d’adultes.

La salle communautaire n’appartient pas au Conseil, ni au maire. Elle appartient aux citoyens.

Une élection à la tête de la municipalité autorise-t-elle le Conseil à faire fi de la moitié de sa population? Fermer la salle municipale de façon aussi précipitée démontre à quel point les membres du Conseil et le maire ont peu de considération pour le travail de bénévolat des organismes qui oeuvrent pour le bien des citoyens : le Club du Bel Âge, le comité de Surveillance, la Bibliothèque et le comité Environnement. Et s’il y avait une catastrophe naturelle comme il s’en est produit en 1998 avec le verglas ou les inondations du printemps dernier? Comment les mesures d’urgence pourraient-elles pallier à une telle situation?

Si l’intention du maire et de ses conseillers était de ramener la paix et l’harmonie au sein de la communauté comme ils l’ont affirmé durant leur campagne électorale, c’est réussi : les citoyens sont  extrêmement déçus par cette décision unilatérale qui risque de tuer toute action sociale, bénévole et solidaire dans la communauté.

Les responsables des organismes communautaires ci-haut mentionnés

Aliette Lajoie, citoyenne et membre de trois comités à Saint-Edmond au nom des responsables des organismes communautaires ci-haut mentionnés.