Sur la route centricoise des vins… et des produits gourmands

Sur la route centricoise des vins… et des produits gourmands

De gauche à droite

AGROALIMENTAIRE. Pour leur annuelle activité de portes ouvertes, les cinq vignerons du Centre-du-Québec ont ajouté tout un volet gourmand à la dégustation de leurs 26 variétés de vins. Ils se sont adjoint des partenaires agroalimentaires. Et comme le public ne pourrait, en une seule journée, entreprendre cette «route des vins», ils étalent leur 6e édition sur deux fins de semaine, celles des 10-11 juin et des 17-18 juin.

Beau temps, mauvais temps, ces circuits que proposent les vignerons devraient attirer le public. S’il pleut, les visites des vignobles seront peut-être moins attrayantes. Mais il y aura à voir, à apprendre et surtout à déguster dans chacun des sites.

«Il y a longtemps qu’on voulait développer les accords vins-mets», a indiqué Carole Laverdière du vignoble Les Côtes du Gavet à Tingwick, où se tenait la conférence de presse pour dévoiler les détails de la 6e édition des portes ouvertes.

Chacun des cinq vignerons a choisi les produits qui se mariaient avec leurs vins. Et chacun invitera le public à déguster sur place certains produits, le conviant par la suite à se rendre à l’établissement pour en faire provision. «Parce qu’ils se trouvent tous à cinq ou dix minutes de route de nos vignobles», a précisé Mme Laverdière.

Au vignoble de Tingwick, on a choisi de s’associer au Canard goûteux de Warwick, à la Fromagerie du Presbytère de Sainte-Élizabeth-de-Warwick et au doux cheddar de Jersey de la Fromagerie de Warwick. Le nouveau vin des Côtes du Gavet de méthode champenoise se prend très bien avec le foie gras au torchon, par exemple.

Au Domaine des 3 fûts de Drummondville, seul vignoble à produire du vin bio, Richard Messier invite le public à découvrir les fromages de la Fromagerie St-Guillaume et à associer le vin rouge à certains produits de poulet de la Ferme des Voltigeurs. «Et personne ne voudra plus de confiture après avoir goûté notre gelée de vin», a-t-il lancé.

Aux Entreprises Riparia de Saint-Wenceslas, comme ailleurs, la visite sera tout aussi éducative que gourmande, a expliqué Rémi Martel, alors qu’on fera visiter le chai. Une dégustation «verticale» attend les visiteurs, celle par laquelle on peut apprécier l’évolution d’un même vin, des cuvées 2014, 2015 et 2016.

Jocelyn Hébert du Fief de la rivière à Bécancour a prévu un chapiteau pour accueillir les visiteurs. Lui a choisi les produits bios des Viandes Rheintal et les fromages de l’Ancêtre pour accompagner ses vins.

Autre proposition du côté de Daniel Harrison du Domaine du Clos de l’Isle à Bécancour où on suggère de passer au préalable à la Maison de Bibi pour se procurer un pique-nique. On le fait quelques jours à l’avance (1 866 550-3436) et on se rend ensuite visiter au site du vignoble. Là se trouve aussi le jardin des Hémérocalles où 300 pivoines seront en pleine période de floraison.

D’ailleurs dans tous les vignobles, les vignes seront en fleur… elles qui dégagent un doux parfum. Au www.vignoblescentreduquebec.com, on trouvera toutes les informations sur ces deux fins de semaine.

Outre les partenaires agroalimentaires, les vignerons ont obtenu l’aide de Desjardins Centre-du-Québec, de la Ville de Bécancour et celle des députés Plamondon, Rayes, Martel et Schneeberger.