Sudation extrême à Durham-Sud : la décision de la Cour d’appel prise en délibéré

Sudation extrême à Durham-Sud : la décision de la Cour d’appel prise en délibéré

Gabrielle Fréchette a écopé de trois ans de pénitencier en 2014.

Crédit photo : Archives - Ghyslain Bergeron

JUSTICE. Les juges de la Cour d’appel rendront leur jugement au cours des prochaines semaines dans les dossiers de Gabrielle Fréchette, Ginette Duclos et Gérald Fontaine, accusés de négligence criminelle ayant causé des lésions et la mort de Chantal Lavigne à Durham-Sud en 2011.

Rappelons que les dossiers ont été entendus devant la Cour d’appel de Montréal au cours de la semaine.

Chantal Lavigne, 35 ans, est décédée à Durham-Sud en 2011 dans un séminaire appelé «Mourir en conscience» organisé par les trois accusés.

Les volontaires étaient d’abord invités à se couvrir de boue. Par la suite, les responsables étaient chargés de les couvrir de plastique et de couvertures jusqu’au cou à la manière d’une momie, peut-on lire dans les archives de L’Express.

Gérald Fontaine

Chantal Lavigne est décédée lors de cette séance de sudation.

Gabrielle Fréchette a écopé en 2014 d’une peine de trois ans derrière les barreaux et Ginette Duclos et Gérald Fontaine ont tous deux hérité de deux ans de pénitencier.

Ginette Duclos

À ce moment, ils n’ont toujours pas commencé à purger leur peine respective malgré qu’ils n’auraient passé que quelques heures à l’ombre.