Un match crucial pour Shawn Bernier et les Élans

Un match crucial pour Shawn Bernier et les Élans

Le numéro 54 Shawn Bernier.

Crédit photo : Photo : gracieuseté, Paul Dionne- pdionnephoto.com

FOOTBALL. Le joueur de ligne à l’attaque Shawn Bernier se prépare à disputer le match le plus important de sa saison en demi-finale de la division 1, samedi, alors que les Élans du Cégep Garneau visiteront les Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal.

Exclus des matchs éliminatoires l’an dernier, les Élans ont rebondi cette année en éliminant les champions en titre du Bol d’or, les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville. À sa première année dans les rangs collégiaux, le bloqueur Shawn Bernier a occupé un poste de réserviste au sein d’une ligne à l’attaque expérimentée qui comptait seulement deux recrues.

«J’ai appris beaucoup de choses cette année sur le plan technique, confie le natif de Saint-Germain-de-Grantham. Je ne pensais pas que ma position était aussi technique que ça. Pour moi dans le passé, évoluer à la position de bloqueur ça voulait dire être fort et jouer en puissance, mais ce n’est pas ça. Si tu n’as pas la bonne technique, tu ne feras rien de bon sur le terrain.»

Celui qui étudie en tremplin DEC dans l’espoir d’être admis au sein du programme techniques policières dans quelques mois apprécie l’esprit de famille qui règne dans l’équipe. Après avoir gagné les grands honneurs en 2008 et en 2011, le programme a connu plusieurs années difficiles. Le retour du coordonnateur offensif, Patrick Boies, et de son homologue en défensive, Francis Boivin, tous deux entraîneurs pendant les années victorieuses des Élans, a fait une grande différence cette année, selon Shawn Bernier. L’an passé, les Élans ont terminé la campagne avec une fiche d’une seule victoire en neuf parties; cette année, le Cégep Garneau a savouré cinq victoires en saison régulière.

«À l’attaque, les jeux de Pat Boies fonctionnent bien et les joueurs se sont améliorés beaucoup cette année. En défensive, on a la meilleure unité de la ligue selon moi. Elle est très puissante avec le demi défensif Geoffrey Cantin qui a reçu une bourse de l’Université Syracuse (dans la NCAA). Notre défensive ne devrait pas trop avoir de problèmes samedi. Ça risque d’être serré, mais il ne faut pas être trop confiant non plus», souligne Shawn Bernier.

Malgré tout, les Élans abordent le match de samedi sans complexe, puisqu’ils ont vaincu les Spartiates 37 à 28 cette saison. «À Garneau, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas été en éliminatoires. Tout le monde est vraiment excité de jouer ce match», lance l’athlète âgé de 18 ans avec enthousiasme.

Devenir partant l’an prochain

En plus de travailler assidûment à l’école, le joueur de ligne de 6 pieds, 4 pouces pesant 235 livres travaillera fort à l’entraînement pour augmenter sa masse musculaire. Le produit des Vandoos de Drummondville a également l’intention d’améliorer son endurance. S’il met les efforts nécessaires, il croit être en mesure d’obtenir un rôle de partant l’an prochain.

«Je veux améliorer ma force physique et mon cardio. Les jeux vont très vite et c’est difficile de reprendre son souffle. Cela n’a rien à voir avec le niveau midget sérieusement. Je dois mettre les efforts nécessaires pour réussir».

S’ils l’emportent samedi, les Élans affronteront le gagnant du duel opposant les Géants du Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu et les Phénix du Collège André-Grasset en finale.