Vincent Blanchard, un athlète d'exception

Jonathan Habashi jonathan.habashi@tc.tc
Publié le 17 décembre 2015
Michel Couturier et Vincent Blanchard (Photo gracieuseté)

SOCCER & FOOTBALL. Les athlètes capables d'atteindre les plus hauts sommets dans deux disciplines distinctes ne sont pas légion. Vincent Blanchard, de Saint-Germain-de-Grantham, fait partie de cette race d'exception, lui dont le talent lui permet d'aspirer à une carrière professionnelle tant au soccer qu'au football.

Âgé de 17 ans, Blanchard revient d'un voyage d'une semaine en France où il a participé à un essai au sein de l'équipe de réserve de l'AJ Auxerre, un club de soccer professionnel. L'attaquant de 6 pieds, 1 pouce et 196 livres a vivement impressionné les décideurs de l'organisation, qui l'ont d'ailleurs invité à répéter l'expérience dans le futur. Un essai avec un club en Angleterre lui a également été proposé.

«J'ai vécu une expérience enrichissante en côtoyant des joueurs professionnels au quotidien. Le niveau du soccer européen n'est pas comparable avec celui qu'on retrouve au Canada. Là-bas, le soccer passe avant l'école, pas le contraire. Il y avait de très bons joueurs de toutes les nationalités, mais j'estime que je ne suis pas loin derrière eux. Pour un Canadien, ils m'ont trouvé impressionnant», raconte Blanchard.

Ce camp a également permis à Blanchard d'identifier les aspects de son jeu qu'il devra travailler pour réaliser son rêve de gagner sa vie en jouant au soccer.

«Je dois améliorer ma vitesse de jeu. Comme la pression arrive plus vite chez les pros, je dois savoir ce que je vais faire avec le ballon avant même de le recevoir. Mon temps de réaction doit être encore meilleur.»

Ancien membre de l'Académie de l'Impact de Montréal, lui qui a fait ses classes avec les Dragons de Drummondville, Blanchard est reconnu comme un attaquant très agressif ainsi qu'un leader dans l'âme.

«Je suis rapide et physique. Je suis très percutant avec le ballon au pied. Je suis le genre de joueur capable de changer l'allure d'un match», explique celui qui a aidé l'équipe de Sainte-Julie à atteindre le dernier championnat canadien de soccer.

Avant de s'envoler pour la France, Blanchard a renoué avec l'un de ses premiers entraîneurs, le Drummondvillois Michel Couturier.

«C'est Michel qui m'a formé. Il m'a beaucoup aidé. Avec lui, je suis devenu meilleur techniquement, mais surtout mentalement.»

Meilleur botteur au Canada

En plus de la passion qu'il nourrit pour le soccer, Vincent Blanchard excelle également au football, lui qui évolue à la position de botteur de précision. À sa première saison dans les rangs collégiaux, cet automne, le jeune phénomène a aidé les Couguars du Collège Champlain de Lennoxville à remporter le Bol d'Or au sein de la première division.

Également membre de l'équipe du Québec des moins de 18 ans, Blanchard a été élu au sein de l'équipe d'étoiles à la suite de sa participation à la Coupe Football Canada, un événement disputé cet été à Saint-Jean-sur-Richelieu.

«Comme botteur, j'ai besoin d'une force de concentration à toute épreuve. Quand je m'amène sur le terrain, il y a beaucoup de pression, car un match peut souvent se décider sur un botté. Il faut que je sois dans ma bulle», affirme le produit des Sénateurs du Collège Saint-Bernard, qui a été contraint au repos pendant plusieurs mois l'an dernier en raison d'une délicate intervention chirurgicale au ventre.

«Cette capacité de concentration me sert aussi dans le feu de l'action au soccer. Par exemple, en Europe, j'étais confronté à de plus gros joueurs qui me poussaient, mais je ne me suis jamais laissé déranger.»

Grâce à ses solides performances à la Coupe Canada, Blanchard a été sélectionné au sein de l'équipe canadienne des moins de 18 ans qui participera à un duel contre une formation américaine, à la fin du mois de janvier, au Texas, dans le cadre de l'International Bowl.

Blanchard aspire également à représenter le pays au championnat mondial de football, l'été prochain, au Mexique.

Bien conscient qu'il devra se résoudre, un jour ou l'autre, à choisir entre ses deux sports de prédilection, Vincent Blanchard n'est toutefois pas pressé de prendre une décision.

«Tout le monde me pose cette question, mais je ne sais pas encore quel sera mon choix. Pour l'instant, j'ai du plaisir à pratiquer ces deux sports. Mon objectif, c'est qu'une de ces deux passions devienne un jour mon métier.»