Le tir à l'arc exige plus que de la concentration

Ghyslain Bergeron ghyslain.bergeron@tc.tc
Publié le 17 août 2016

TESTÉ POUR VOUS. Au secondaire, j'avais le talent d'un bon archer. En compagnie de Sophie Houle, responsable du Club sportif de tir à l'arc de Drummondville, j'ai pu tester mes capacités au terrain d'entraînement du Camping des Voltigeurs. Je me suis mesuré à la médaillée de bronze des derniers Jeux du Québec à Montréal, Marjorie Parent.

C'est sous un soleil radieux que je suis accueilli aux abords du champ de pratique. Mme Houle prend le temps de bien m'expliquer les différentes étapes et consignes de sécurité avant de pouvoir m'exercer. Le club, qui compte environ 50 membres de tous les âges, offre une douzaine de modules où l'on peut épingler des cibles de différents diamètres.

Par la suite, j'enfile le carquois et ses flèches, le protecteur d'avant-bras et je prends possession de mon arc. Sophie Houle, une entraîneuse qui pratique le tir à l'arc depuis 1979, me montre la position à prendre et me glisse quelques conseils avant que je ne lance ma première flèche sur une cible à 10 m.

Pour avouer, ce n'était pas si mal… mais je n'étais qu'à 10 m! J'ai quand même pu réaliser et comprendre toute la technique derrière ce sport qui gagne en popularité.

Après quelques flèches de pratique au 10 m, je décide de confronter la médaillée de bronze des derniers Jeux du Québec à Montréal, Marjorie Parent. Nous nous affrontons sur les cibles qui se trouvent à 20 m. Malgré mes tirs de bonne qualité, je dois m'incliner honorablement par la marque de 6-0.

Au fil des coups, j'ai réalisé que ce sport exige beaucoup de concentration, mais aussi une maîtrise de sa respiration de même qu'une certaine force dans le haut du corps, particulièrement les épaules, les trapèzes et les bras.

Peu de gens savent qu'un club de tir à l'arc existe à Drummondville. Depuis 6 ans, le club investit dans les infrastructures du Camping des Voltigeurs. Cette année, 6000 $ ont servi à rajeunir les modules où sont affichées les cibles. Aux deux ans, 2000 $ sont nécessaires afin de bien entretenir les acquis. Le détaillant BMR de la rue Saint-Pierre collabore étroitement avec le club.

Le club se distingue

En 2015, le Centre-du-Québec a remporté la Coupe jeunesse en tir à l'arc. Cette compétition couronne habituellement la région de Québec, mais pour la première fois depuis 2009, ce sont des archers d'ici qui ont célébré la victoire.

Les archères drummondvilloises Émilie Bournival et Marjorie Parent ont toutes deux obtenu une médaille de bronze, aux Jeux du Québec l'été dernier, chez les 11-14 ans. Elles ont décroché la troisième position dans les épreuves de cibles concentriques, respectivement en arc à poulies et en arc recourbé.

Les gens intéressés à découvrir le tir à l'arc peuvent communiquer avec le Drummondville Olympique au 819 478-1486.

Quelques détails sur le tir à l'arc

 Un arc de qualité peut varier entre 600 $ et 1000 $.

 Les flèches sont faites de carbone ou d'un composé d'aluminium et de carbone.

 Une douzaine de flèches coûte entre 150 $ et 250 $.

 Plusieurs familles pratiquent le tir à l'arc.

 Le club offre le prêt d'arcs de qualité pour les débutants.

Vous avez un défi à lancer à l'équipe de L'Express? Écrivez-nous à l'adresse courriel suivante : redaction_dr@tc.tc