«Je n’ai jamais vu un tel phénomène»

«Je n’ai jamais vu un tel phénomène»

Gorden Clair

Crédit photo : gracieuseté Daniel Mailhot, Autodrome Drummond

– Yan Bussière, au sujet de Gorden Clair

STOCK-CAR. Les amateurs de courses de stock-car sur terre battue qui seront présents à l’Autodrome Drummond, samedi soir, seront témoins d’un moment historique.

À l’occasion de l’ouverture officielle de la 68e saison du circuit drummondvillois, le jeune Gorden Clair fera ses débuts dans la catégorie Sportsman, où il sera notamment opposé à son grand-père René Clair. Âgé d’à peine 15 ans, Gorden est le fils de Mario Clair et le neveu de Gino Clair, qui coursent dans la classe Modifiés depuis quelques années. La famille Clair est originaire de Saint-Edmond-de-Grantham.

«Plusieurs générations de Clair seront en piste. On n’a jamais vu ça sur aucun circuit de terre battue», a lancé le promoteur de l’Autodrome Drummond, Yan Bussière.

Au cours des derniers jours, le jeune Gorden Clair a pratiqué sur la doyenne des pistes de stock-car au Canada.

Gorden Clair (Photo gracieuseté Daniel Mailhot, Autodrome Drummond)

«À sa deuxième séance, il était déjà très rapide, mais sous les conseils de son père, il m’a surpris. Quand il est retourné en piste pour la troisième séance, je pensais que c’était Mario qui était dans la voiture! Il tournait à l’extérieur de la piste, très près du mur, et il a effectué un dépassement à l’extérieur contre un pilote d’expérience. Quand j’ai vu son père au centre de la piste, j’étais complètement assommé! Mario, qui n’est habituellement pas très expressif, était aussi très fier de son fils», a raconté Yan Bussière.

«J’en ai vu des pilotes commencer en Sportsman, mais je n’ai jamais vu un tel phénomène, a-t-il poursuivi. Il va vite, très vite! On va voir de quoi il sera capable dans la meute, mais ça promet! Après sa soirée de pratiques, je suis allé le féliciter. Le petit gars ne retient pas des voisins. Il est calme et très terre-à-terre. Il n’est pas impressionné par cette grosse voiture de 2400 livres. Je l’ai surnommé The Iceman.»

La saison dernière, Gorden Clair évoluait dans la série Revstar, au volant d’un mini-bolide de type Slingshot. Pour ses débuts chez les Sportsman, le jeune homme peut compter sur l’appui du restaurateur Jean-François Corriveau, qui lui a fait don d’une voiture.

«Gorden est un pilote très calme. Il attend toujours le bon moment pour attaquer. S’il continue comme ça, on va s’embarquer dans les courses pour un autre 30 ans!», avait lancé Mario Clair dans une entrevue accordée à L’Express l’été dernier.

Véritable légende du stock-car au Québec, René Clair a remporté sa dernière victoire en juillet dernier, à l’âge vénérable de 77 ans.

La famille Clair. (Photo gracieuseté Daniel Mailhot, Autodrome Drummond)