Le bronze pour Beaudoin et les Canadiens


Publié le 8 février 2017

L'équipe canadienne a remporté la médaille de bronze aux Universiades disputées à Almaty, au Kazakhstan.

©Gracieuseté

HOCKEY. Charles-David Beaudoin visait l'or, mais il repart du Kazakhstan avec une médaille de bronze autour du cou. Dans un rôle à caractère défensif, le défenseur drummondvillois de 23 ans a aidé l'équipe masculine de hockey du Canada à monter sur le podium pour une 15e fois en 16 participations aux Universiades d'hiver.

Ils ont tout donné et la fierté canadienne a pris le dessus à la fin. - Brett Gibson, entraîneur-chef

Dans le match pour la médaille de bronze, mercredi, à Almaty, la formation canadienne a signé une victoire de 4-3 sur la République tchèque. En demi-finale, moins de 24 heures plus tôt, les Canadiens avaient encaissé une défaite de 4-1 contre la Russie.

«Le message que j'avais pour les gars avant le match était qu'il n’était pas question de rentrer chez nous sans une médaille. C'est beaucoup de pression. Ce que ces gars ont fait pour moi et notre équipe d'entraîneurs ces deux dernières semaines, je ne l'oublierai jamais. Je vais m'en souvenir pour le reste de ma vie», a déclaré l'entraîneur-chef Brett Gibson dans un communiqué de presse publié par le réseau du sport universitaire canadien.

«Il y avait définitivement des jambes fatiguées en fin de rencontre, a-t-il ajouté. C'est incroyable ce que les gars ont accompli. Dans un tournoi comme celui-ci, il n’y a pas beaucoup de repos entre les matchs. Ils ont tout donné et la fierté canadienne a pris le dessus à la fin.»

La formation canadienne comptait sur six joueurs des Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières, dont Charles-David Beaudoin. L'ancien capitaine des Voltigeurs de Drummondville renouait avec l'action après avoir subi une fracture à un doigt à la fin du mois de décembre.

Outre Beaudoin, un autre ancien porte-couleurs des Voltigeurs participait au tournoi. L'attaquant Tommy Giroux a totalisé sept points en six parties, dont deux buts dans le match pour le bronze.

«C’est mon rôle de marquer des buts et de produire offensivement. Mais on a aussi vu beaucoup de joueurs se sacrifier et bloquer des lancers en fin de match. C’est tout aussi important», a souligné Giroux.

Invaincu en trois parties en ronde préliminaire, le Canada a signé un gain de 5-2 sur la Lettonie en quart de finale.