Jacob Delorme, le recordman aux pieds sur terre


Publié le 8 février 2017

Auteur de cinq jeux blancs cette saison, Jacob Delorme a égalé deux records de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

©(Photo TC Media - Marco Bergeron)

HOCKEY. Jacob Delorme ne cesse d'impressionner, mais il demeure modeste. À sa première saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, le gardien drummondvillois cumule les exploits dans l'uniforme des Cantonniers de Magog.

C'est agréable de connaître du succès, mais je garde le focus. J'aborde chaque match de la même façon. - Jacob Delorme

En décrochant deux blanchissages consécutifs au cours de la dernière fin de semaine, Delorme a égalé deux records du circuit québécois. Ses cinq jeux blancs en une saison constituent un sommet qu'il partage avec trois autres gardiens. L'athlète de 16 ans codétient également la marque historique de quatre blanchissages obtenus sur la route.

«J'ai un mot à dire dans ces performances, mais les gars devant moi aussi. Sur la glace, on pense simplement à performer le mieux possible. À la fin, c'est plaisant de voir que nos efforts ont payé. Bien sûr, c'est valorisant et motivant de voir mon nom à côté de celui de Corey Crawford, qui joue dans la Ligue nationale», a commenté Delorme, mercredi, à quelques heures de l'avant-dernier match des Cantonniers en saison régulière.

Avec une moyenne de buts alloués de 2,18, Delorme devance tous les gardiens du circuit à ce chapitre. Son pourcentage d'efficacité de 0,922 ainsi que ses 14 victoires en 20 décisions le placent également dans le top cinq. Malgré ces statistiques éclatantes, le jeune homme demeure les deux pieds solidement ancrés sur terre.

«Le midget AAA, c'est un grand changement avec le midget espoir. Avec l'aide de mes entraîneurs, j'ai vite réalisé qu'il fallait travailler pour performer dans cette ligue. C'était un peu plus difficile au début, mais je me suis adapté rapidement. Les succès sont arrivés, puis ils se sont transportés de mois en mois», a expliqué celui qui a été couronné joueur défensif de la dernière semaine à travers la ligue.

«C'est agréable de connaître du succès, mais je garde le focus. J'aborde chaque match de la même façon. Les gars ont besoin de moi et j'ai besoin d'eux.»

Montrant un gabarit de 5 pieds, 10 pouces et 150 livres, Delorme ne figure pas parmi les gardiens les plus imposants physiquement. Le produit du Canimex de l'école Marie-Rivier tire son épingle du jeu autrement, notamment grâce à une lecture du jeu impeccable.

«Je mise beaucoup sur ma vitesse, ma technique, mon agilité et mon côté athlétique. Je travaille beaucoup sur ces aspects-là. C'est la seule façon que je peux rivaliser avec des gardiens à qui je concède souvent deux, trois ou quatre pouces», a-t-il fait valoir.

Jacob Delorme
Gracieuseté Patrick Mahony

Réclamé en huitième ronde par les Foreurs de Val-d'Or au dernier repêchage, Delorme pourrait faire le saut dans la LHJMQ la saison prochaine. La formation abitibienne compte actuellement sur deux vétérans de 19 ans devant le filet. «Les Foreurs sont une avenue possible, mais je suis aussi éligible pour les États-Unis. Je garde toutes les portes ouvertes. Rien n'est décidé pour le moment.»

Et comment c'est d'être dirigé par un ancien gardien étoile de la Ligue nationale en Félix Potvin? «Je me fais souvent poser la question! Félix ne se mêle pas trop de ce qui regarde les gardiens. Il laisse ça à Alexandre Carrier, notre entraîneur des gardiens. Mais c'est sûr qu'avec son grand vécu, il comprend ce qu'on vit. Il est toujours là pour nous écouter et nous conseiller.»

Collectivement, les Cantonniers n'ont jamais cessé de surprendre les observateurs cette saison. Malgré la perte de ses deux meilleurs marqueurs, dont le Drummondvillois Olivier Mathieu qui a fait le saut avec les Remparts de Québec, la formation magogoise lutte toujours pour l'obtention du premier rang de sa division avec les Riverains du Collège Charles-Lemoyne.

«On s'est pris en main. On est une équipe très jeune, mais on suit l'exemple des vétérans. Félix Potvin a implanté sa mentalité. On travaille fort dans les entraînements et dans les matchs. C'est devenu notre identité. On n'est pas les plus talentueux, mais on joue avec beaucoup d'énergie. On est une équipe difficile à affronter, fatigante pour l'adversaire», a lancé Delorme.

Séparés par un seul point au classement, les Cantonniers et les Riverains clôtureront leur campagne en s'affrontant, vendredi soir, à Sainte-Catherine. «Ce match devrait déterminer de la première place. C'est plaisant de se retrouver dans cette position-là. C'est un beau défi.»

Compte tenu de leurs succès, les Cantonniers seront certainement à surveiller en séries éliminatoires. L'équipe tentera d'atteindre la finale du circuit pour une deuxième année consécutive.

«On ne s'est pas fixé d'objectifs précis. On veut simplement performer le mieux possible chaque soir. Si on y parvient, on pourrait causer de belles surprises», a conclu Jacob Delorme, qui a guidé le Canimex jusqu'au championnat des séries éliminatoires il y a un an.

Deux records égalés…

- Cinq jeux blancs en une saison : Corey Crawford (Gatineau, 2000-2001), Thomas Sychterz (Collège Antoine-Girouard, 2003-2004), Devon Levi (Lac St-Louis, 2016-2017) et Jacob Delorme (Magog, 2016-2017).

- Quatre jeux blancs sur la route : Thomas Sychterz (Collège Antoine-Girouard, 2003-2004), Pier-Luc Bouchard (Magog, 2013-2014) et Jacob Delorme (Magog, 2016-2017).