Les Tigres prolongent les insuccès des Voltigeurs


Publié le 2 février 2017

Le capitaine des Tigres, Tristan Pomerleau, a trompé la vigilance d'Olivier Rodrigue pour porter la marque à 3-0 en deuxième période.

©TC Media - Ghyslain Bergeron

HOCKEY. De la façon dont les choses se dessinent, la fin de la saison régulière s'annonce ardue pour les Voltigeurs. Battus 6-2 par les Tigres de Victoriaville, jeudi soir, au Centre Marcel-Dionne, les Drummondvillois ont encaissé un cinquième revers consécutif.

Les deux fois où les Voltigeurs nous ont battus par de gros scores cette saison, c'est qu'on a essayé de jouer dans la dentelle. - Louis Robitaille

N'affichant pas leurs airs des beaux jours, les Voltigeurs n'ont jamais véritablement été dans le coup face à leurs rivaux centricois. Pour une cinquième fois cette saison, la bataille de la route 122 s'est soldée par un écart de quatre buts ou plus. À trois reprises, les Félins ont eu le dessus dans ces matchs à sens unique.

«Ce soir, ce sont des petits détails qui ont fait défaut, comme de mauvaises décisions avec la rondelle. On est jeunes, alors c'est normal de commettre des erreurs. Mais contrairement au dernier match, on n'a pas été constant dans notre effort. On doit être plus régulier dans notre façon de compétionner», a commenté Dominique Ducharme après la rencontre.

Depuis la fin de la période des transactions, les Voltigeurs n'ont signé que deux victoires en 12 sorties. Malgré ce passage à vide, l'ambiance demeure positive dans le vestiaire, assure Ducharme. «Les gars savent qu'on est en train de bâtir quelque chose à long terme. Ils savent aussi qu'on peut compétitionner contre n'importe qui. Mais pour y arriver, il faut être à notre meilleur dans chaque aspect du jeu», a expliqué l'entraîneur-chef et directeur général des Rouges.

Dans le camp des Tigres, Louis Robitaille n'a pas caché sa satisfaction devant la performance inspirée des siens.

«J'ai aimé comment on a compétitionné pendant 50 minutes. On a travaillé fort et on a capitalisé sur nos chances. On a toutefois connu un petit relâchement après notre cinquième but. On a changé notre recette, qui fonctionnait bien jusque-là. Tout le monde voulait sa part du gâteau. C'est une bonne affaire de vivre ça en saison régulière», a lancé le pilote des Victoriavillois.

«Quand on joue à l'intérieur de notre identité et qu'on garde les choses simples, on connaît du succès, a-t-il enchaîné. Les deux fois où les Voltigeurs nous ont battus par de gros scores cette saison, c'est qu'on a essayé de jouer dans la dentelle. On n'est pas ce genre d'équipe là.»

Louis Robitaille
TC Media - Ghyslain Bergeron

Au passage, Robitaille a lancé des fleurs à son ancienne organisation, où il a œuvré derrière le banc entre 2012 et 2015. «Les Voltigeurs ont une identité forte depuis plusieurs années. Il y a eu des changements et Dominique Ducharme a mis son empreinte, mais ça demeure une équipe qui travaille fort jusqu'à la dernière seconde. Ils te donnent du fil à retordre en raison de leur éthique de travail.»

Dans la victoire, Maxime Comtois (deux buts, dont un à court d'un homme, et une passe) et Austin Eastman (trois passes) ont été les plus productifs. Le combatif Chase Harwell s'est également attiré des éloges de son entraîneur.

«Comtois joue du hockey mature et physique. Ce soir, il a bloqué des tirs et terminé ses mises en échec. Avec Eastman, il a développé une belle chimie. Quant à Harwell, il est à l'image des Tigres. C'est un gars de cœur, un gars passionné et dédié. Ça devient contagieux pour les autres», a souligné Robitaille.

«On a maintenant de la profondeur sur nos quatre trios, a-t-il ajouté. Ça fait de nous une équipe dure à jouer contre.»

Félix Lauzon (en supériorité numérique), James Phelan, Tristan Pomerleau et Pascal Laberge ont également touché la cible pour les Tigres. Nicolas Guay et Xavier Bernard (son premier en carrière) ont riposté pour les Voltigeurs.

Auteur de 22 arrêts, le gardien recrue Tristan Côté-Cazenave a décroché sa deuxième victoire en carrière. À son sixième départ consécutif, Olivier Rodrigue a cédé six fois sur 36 lancers. Le portier de 16 ans a encaissé une cinquième défaite de suite.

Misant sur le retour de Daven Castonguay et Charles-Olivier Ouimet, les Drummondvillois ont toutefois perdu les services de Samuel Gaumond en troisième période. L'attaquant de 17 ans rejoint Ryan Verbeek, Nicolas Beaudin et Émilien Boily sur la liste des blessés.

Ayant glissé au 14e rang du classement, les Voltigeurs (21-24-0-5) rendront visite à l'Armada, vendredi soir, à Boisbriand. Il s'agira du premier match entre les deux clubs depuis l'échange impliquant Alex Barré-Boulet, Daven Castonguay et Guillaume Desmarais.

Toujours installés au 7e échelon du classement, les Tigres (26-18-4-2) recevront le Phoenix de Sherbrooke, samedi soir.