L’offensive de l’Océanic explose : 9-3 contre Drummondville


Publié le 28 janvier 2017

Carson MacKinnon et Hunter Moreau, deux des meneurs de l'attaque de l'Océanic sur les Voltigeurs.

©Photo TC Media - Folio Photo

L’Océanic de Rimouski n’a pas mis de temps pour informer ses visiteurs de son intention de remporter le match. 1-0 après 10 secondes et 2-0 après 86 secondes, en route vers une victoire de 9-3 sur les Voltigeurs de Drummondville.

Hunter Moreau (2-1), Samuel Laberge (1-3), Carson MacKinnon (1-3), Tyler Boland (1-3), Samuel Hardie 2-1, Dominic Cormier (1-1), Maxim Trépanier (1-0) et Dylan Montcalm (0-3) ont mené la charge devant une équipe qui avait subi la défaite 5-4 la veille à domicile contre Halifax et qui a du se taper le voyage pour un 2e match en autant de soirs.

La réplique des Voltigeurs est venue de Mathieu Sévigny (2-0) et de Nicolas Guay (1-0), ce dernier dans une cause réglée. Sévigny, avec ses deux buts, a permis aux Voltigeurs de demeurer dans le match jusqu’à la 5e minute de jeu de la période médiane, alors que les locaux menaient 3-2. Mais trois buts sans riposte dans la suite de la 2e période et 3 autres en 3e contre celui de Guay ont fait que l’histoire était écrite.

Si l’Océanic joue de nouveau cet après-midi (dimanche) à la maison contre les Mooseheads d’Halifax qui compléteront un 3 en 3, les Voltigeurs sont entrés à la maison avec deux jours de congé avant de recevoir les Saguenéens de Chicoutimi mardi soir.

Tant Drummondville que Rimouski sont dans un groupe de 7 équipes qui se font la lutte pour une place dans les séries. Rimouski, qui a débuté la fin de semaine au 15e rang, grimpe au 13e rang, un seul point derrière les Voltigeurs, qui ont toutefois un match en mains. Il y a 10 points de différence entre la 11e position et la 17e, la dernière donnant droit à la danse du printemps.

SUR LA TÂCHE EN 3e

« J’ai beaucoup aimé notre début de match, de dire Serge Beausoleil, entraîneur-chef de l’Océanic. On avait insisté là-dessus avec les gars. Ils ont été très réceptifs. Nous avons connu un très bon début de match, ce qui a préparé le tempo de la rencontre. Nous avons acquis une belle avance et nous savions que Drummondville est une équipe qui ne lâchera jamais. C’est dans leur ADN et quand ils sont revenus à 3-2, il n’y a pas eu de panique chez notre équipe. »

« J’ai bien aimé comment nous sommes revenus en 2e période et en 3e période, il faut reconnaître qu’on les joue bien, nos 3e périodes dernièrement. On est vraiment sur la tâche et on vraiment senti en 3e que non seulement cela allait être un beau moment, mais pour les fans, c’est l’fun de pouvoir marquer des buts de la sorte. »

JEUNESSE ET BLESSURES

De son côté, Dominique Ducharme avait peu à dire après un tel revers des siens. « On sait que l’Océanic joue bien à la maison. Nous avons joué hier soir, avons voyagé aujourd’hui, nous accusons des blessures, avons donc plus une jeune équipe. On est certes l’équipe la plus jeune et aujourd’hui, nous étions en plus très jeunes avec deux joueurs affiliés. On a manqué de gaz et l’Océanic avait plus n’énergie que nous. »

Il faut dire que jusqu’à 3-2, les deux équipes étaient dans le coup. « On est bien revenu. On perdait 3-0 et on est revenu à 3-2, mais on dirait que le 4e but de l’Océanic a coupé les jambes de nos joueurs et quand tu joues un 2e match en moins de 24 heures avec le voyagement, ce sont des détails qui peuvent faire mal. Tu peux te battre pour revenir une fois, mais tu manques d’énergie quand tu dois te battre continuellement. Et c’est ce qui est arrivé. »

ALLURE DU MATCH

Le couteau entre les dents. C'est ainsi que l'Océanic ouvre le match. Carson MacKinnon se retrouve fin seul et reçoit la passe de Hunter Moreau et marque son 9e de la saison après seulement 10 secondes au tableau. Dominic Cormier participe aussi au but. Et 76 secondes plus tard, Daniel Hardy, qui avait été frustré au moins une fois auparavant, enfile son 14e avec un tir sur réception, aidé de Tyler Boland et Samuel Laberge. À 2-0 après 86 secondes de jeu, Dominique Ducharme brûle son temps d'arrêt. Ses Voltigeurs ont haussé la cadence par la suite, sauf que la vitesse des locaux leur permet de se donner une avance de 3 buts quand Dominic Cormier saisit un retour et fait le tour du but de Rodrigue pour son 6e de la saison, aidé de MacKinnon et Dylan Montcalm à 15:11. L'Océanic ouvre une porte aux visiteurs, écopant de deux pénalités en zone adverse et dans la 2e, Mathieu Sévigny, seul à la gauche de Lagacé, saisit un retour de lancer et marque dans un filet quasi désert son 15e, aidé de Marc-Olivier Duquette et Nathan Hudgin, 34 secondes après le dernier des locaux. Menant 10-5 dans les lancers, les locaux termineront la première 12-11 à ce chapitre.

Mathieu Sévigny y prend goût et au terme d'une longue présence des visiteurs en zone adverse, le # 20 y va de son 2e du match, son 16e de la saison, sur un bon tir du poignet de l'enclave et c'est 3-2. William Poirier et Jarret Baker ont des passes à 4:26. Mais là s'arrête le plaisir des Voltigeurs qui voient les locaux enfiler trois buts sans riposte en moins de 10 minutes, de Hunter Moreau (11e), de Tyler Boland (36e) et Maxim Trépanier (2e). Montcalm, MacKinnon, D'Astous, Laberge, Hunter et Dumulong ont des passes dans une période dominée 15-9 dans les tirs par les locaux. Aucun avantage numérique dans la période. La foule a réclamé une pénalité à 13:48 après que Nick Gosse se soit retrouvé à plat ventre en zone adverse, mais l'arbitre, à retardement, appelle le jeu pour pénaliser Jérôme Gravel sur un double échec et Gosse pour avoir plongé. Le public n'a pas aimé. Rimouski domine donc 6-2 après 40 minutes et 27-20 dans les lancers.

Comme s’il en avait encore besoin, et face à un autre gardien en Tommy Déry-Vigneault, l’Océanic ajoute trois autres buts en 3e période, ceux de Daniel Hardie (15e), Hunter Moreau (12e) et Samuel Laberge (15e). Nicolas Guay est venu assaisonner cette offensive des locaux avec son 3e de la saison sur une échappée. Tyler Boland, qui termine la soirée avec 4 points pour un 2e match de suite, a atteint le plateau des 200 points en carrière avec Rimouski. Pointage final : 9-3 pour l’Océanic.

Sur le banc…

.- Les deux clubs qui s'affrontent aujourd'hui se situent respectivement au 12e rang (Voltigeurs) et au 14e rang (Océanic). Donc, deux équipes qui travaillent pour s'assurer une place en séries éliminatoires…

.- C'est le 3e match cette saison entre les deux équipes, Rimouski ayant gagné les deux premiers 7-3 à la maison le 02 octobre et 5-3 à Drummondville le 04 décembre…

.- Ne sont pas de l'alignement de l'Océanic, les défenseurs Vincent Martineau (blessé) et Karl Boudrias, de même que les attaquants Nicholas Blachman et Denis Mikhnin (blessé)…

.- L'attaquant Denis Mikhnin a participé à la période d'échauffement, avec plein grillage, vu sa fracture au nez. Des informations veulent qu'il ait eu le ok médical pour jouer, vraisemblablement contre Halifax (15 h)…

.- Ne sont pas de l'alignement des Voltigeurs Ryan Verbeek, Dave Castonguay, Nicolas Beaudin et Charles-Olivier Ouimet…

.- Le duel de gardiens en début de match oppose Alexandre Lagacé 14-12-1-0 et Olivier Rodrigue 11-11-0-4…

.- Les arbitres du match sont Pascal St-Jacques (3) et Nicolas Leduc (31)…

.- Après le match de demain contre Halifax, Rimouski prend la route pour un 3 en 4 à Shawinigan mercredi, Chicoutimi vendredi et Québec samedi. Toute une commande ! Il restera après seulement 15 matchs à la saison régulière de l'Océanic…

STATISTIQUES DU MATCH

But Voltigeurs: 1 – 1 – 1 = 3

But Rimouski: 3 – 3 – 3 = 9

Lancers Voltigeurs: 11 – 9 – 6 = 26

Lancers Océanic: 12 – 15 – 14 = 41

Lancers dangereux: 21-9 Rimouski

Mise en jeu: 40-35 Rimouski

Mise en échec: 18-15 Rimouski

Jeu de puissance: 1 / 2 DRU et 0 / 3 RIM

Assistance: 2 881 personnes

Étoiles: Carson MacKinnon RIM, Hunter Moreau RIM et Samuel Laberge RIM

Prochain match Voltigeurs: mardi 19 h local contre Chicoutimi

Prochain match Océanic: dimanche 15 h local contre Halifax