Ducharme : les Voltigeurs avant les professionnels


Publié le 18 janvier 2017

Dominique Ducharme

©TC Media - archives, Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Le nom de Dominique Ducharme circule de plus en plus dans le milieu du hockey professionnel. Les succès du pilote des Voltigeurs à la tête d'Équipe Canada au championnat mondial junior ne sont pas passés inaperçus.

Les professionnels, c'est un but, mais je ne suis pas assis à côté du téléphone en attendant un appel. - Dominique Ducharme

Depuis plusieurs semaines déjà, des rumeurs envoient Ducharme dans l'organisation du Rocket de Laval, le futur club-école du Canadien dans la Ligue américaine. Un éventuel retour de son mentor Bob Hartley dans la Ligue nationale pourrait également lui ouvrir des portes.

Questionné à ce sujet, le principal intéressé s'est d'abord dit entièrement comblé par ses doubles fonctions d'entraîneur-chef et directeur général des Voltigeurs, mais également prêt à écouter d'éventuelles propositions.

«Les rumeurs, ce sont des gens qui spéculent. Est-ce que j'aimerais monter chez les pros un jour? Oui, éventuellement. C'est un but, mais je ne suis pas assis à côté du téléphone en attendant un appel. Présentement, j'aime mon rôle chez les Voltigeurs. Je suis content d'être ici et je me concentre pleinement sur ce nouveau défi», a expliqué l'homme de hockey de 43 ans, qui est sous contrat avec les Voltigeurs jusqu'en 2020.

Dans le passé, Ducharme a déjà entretenu des discussions avec quelques organisations professionnelles, sans toutefois recevoir d'offre en bonne et due forme. L'ancien pilote des Mooseheads de Halifax est-il à la recherche d'un poste d'entraîneur-chef dans la Ligue américaine ou plutôt d'adjoint dans la Ligue nationale?

«Je ne fais pas une croix sur rien. Chaque situation est différente. Je verrais en temps et lieu ce qu'on aura à me proposer. Pour l'instant, je prends les choses un jour à la fois. De toute façon, ce ne sont pas des dossiers qui se règlent pendant la saison», a-t-il conclu.

Pas une première…

Au cours de leur histoire, les Voltigeurs ont vu quelques hommes de hockey être promus dans les rangs professionnels. En 1996, Blair Mackasey avait délaissé ses fonctions d'entraîneur-chef pour devenir dépisteur chez les Coyotes de Phoenix. L'année suivante, le DG Gilles Côté s'était joint au personnel de recrutement des Sharks de San Jose.

En 2009, Guy Boucher a fait le saut comme entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton. Quatre ans plus tard, Mario Duhamel est devenu entraîneur-vidéo chez l'Avalanche du Colorado.

Enfin, l'été dernier, Martin Raymond a été engagé comme adjoint par les Sénateurs d'Ottawa, quelques mois seulement après avoir été remercié par l'organisation drummondvilloise.