Cinq minutes suffisent aux Cataractes

Les Voltigeurs corrigés 8-1


Publié le 18 janvier 2017

Le gardien recrue Olivier Rodrigue a été malmené dans la défaite de 8-1 des Voltigeurs face aux Cataractes, mercredi soir, au Centre Marcel-Dionne.

©TC Media - Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Cinq minutes et des poussières ont suffi aux Cataractes pour se sortir de leur torpeur face aux Voltigeurs, mercredi soir, au Centre Marcel-Dionne. Tout feu tout flamme, les Shawiniganais ont infligé une correction de 8-1 à leurs adversaires drummondvillois.

On s'est éloigné de nos forces, de ce qui nous avait permis d'avoir du succès jusque-là. - Dominique Ducharme

De retour d'un voyage dans les Maritimes, les Voltigeurs ont pourtant tenu tête aux meneurs de la division Est durant la première portion de la rencontre, le score demeurant 0-0 et les meilleures chances appartenant aux locaux. Après avoir ouvert le pointage en milieu de deuxième période, les protégés de Dominique Ducharme ont toutefois connu un relâchement fatidique.

Opportunistes, les Cats en ont profité pour inscrire cinq buts sans réplique en l'espace de 5 min 34 s avant la fin de l'engagement. Le troisième vingt n'aura été qu'une formalité pour les visiteurs, qui ont mis fin à une séquence de quatre défaites.

«Ce soir, c'était deux matchs en un seul. On a bien joué pendant 30 minutes, puis on est tombé sur les talons quand ils ont marqué leur premier but. À partir de leur deuxième but, on n'a pas bien réagi et ils ont gagné en énergie. On s'est éloigné de nos forces, de ce qui nous avait permis d'avoir du succès jusque-là. On leur a donné de l'espace et ils en ont profité. C'est une question de mental, mais ça fait partie de notre apprentissage», a analysé Dominique Ducharme dans son point de presse d'après-match.

Nommé troisième étoile de la dernière semaine dans la LHJMQ, Olivier Rodrigue a connu un dur retour sur terre, encaissant six buts sur 24 tirs. Venu en relève en troisième période, Émilien Boily a cédé deux fois sur 15 tirs. À l'autre bout de la patinoire, le Russe Mikhail Denisov a été solide avec une performance de 38 arrêts.

«Dernièrement, on obtient beaucoup de lancers, mais il faut finir nos jeux. Ça fait partie de notre jeunesse et de notre confiance. Quant à Rodrigue, il a fait face à des lancers difficiles, dont plusieurs jeux près du filet. On ne lui a pas laissé de chance. On l'a retiré pour lui donner un break», a expliqué Ducharme, qui n'a pas été offusqué de voir son vis-à-vis envoyer ses gros canons sur la glace en avantage numérique en troisième période.

Classé en deuxième ronde par la centrale de recrutement de la LNH en matinée, Pavel Koltygin a connu une soirée laborieuse à l'instar de plusieurs coéquipiers. «Koltygin a connu une belle progression jusqu'en décembre, mais depuis le retour de Noël, il doit être plus constant. Quand il bouge ses pieds et qu'il attaque le but, il est très dangereux. Ça fait partie de son apprentissage. Chose certaine, on a tout un joueur entre nos mains», a affirmé Ducharme.

Alex Plamondon et Ryan DaSilva
TC Media - Ghyslain Bergeron

Forcés d'élever leur jeu

De l'autre côté de l'aréna, Claude Bouchard ne cachait pas sa satisfaction d'avoir vu son offensive enfin débloquer. Au cours des quatre matchs précédents, les Cats avaient été limités à six buts.

«C'est difficile de dire pourquoi, mais après notre premier but, on s'est mis à provoquer plus de chances en offensive. On s'est mis à mieux bouger la rondelle et nos pieds. Notre jeu de puissance a aussi marqué quelques gros buts. Nos joueurs-clés ont répondu à l'appel. C'est bon pour notre confiance en offensive. Défensivement, c'était moins évident, mais Denisov a fait quelques gros arrêts», a fait observer le vétéran pilote.

En incluant le tournoi des recrues, les matchs hors-concours et la saison régulière, les Voltigeurs avaient signé six victoires consécutives contre leurs rivaux mauriciens.

«Contre Drummondville, on n'a pas le choix d'être physique. C'est une équipe peu expérimentée, mais très intense. Ils travaillent très fort, ils bataillent ferme à un contre un et ils finissent leurs mises en échec. Ça nous a forcés à élever notre niveau de compétition», a fait valoir Bouchard.

Rappelé du midget AAA, le Drummondvillois Alex Plamondon a disputé un premier match en carrière au Centre Marcel-Dionne. «Plamondon est un jeune qu'on aime beaucoup. Il travaille fort, il joue bien défensivement et il connaît du succès offensif dans le midget AAA. On veut lui donner quelques matchs cette saison. L'an prochain, on va être plus jeune. Sa présence pourra nous aider», a indiqué Bouchard au sujet de l'attaquant de 17 ans.

Alexis D'Aoust (2-3), Brandon Gignac (0-4), Dennis Yan (1-2), Justin Bernier (1-1) et Samuel Girard (0-2) ont sonné la charge en offensive pour les Cataractes (28-12-2-1). Cameron Askew, Vincent Senez, Cavan Fitzgerald et Jonathan Deschamps ont aussi touché la cible. Robert Lynch a marqué l'unique but des Voltigeurs (20-18-0-5).

Après un arrêt à Victoriaville, vendredi, les Voltigeurs complèteront une éreintante séquence de quatre matchs en cinq jours en recevant les Huskies, samedi, et les Islanders, dimanche. De leur côté, les Cats seront de passage à Boisbriand, vendredi, puis à Québec, dimanche.