Archambault : le CH lance la serviette

Jonathan Habashi jonathan.habashi@tc.tc
Publié le 27 mai 2013

Olivier Archambault devra faire son deuil du Canadien. Son agent, Normand Dupont, a confirmé au journalexpress.ca que l'organisation montréalaise n'offrira pas de contrat à celui qu'elle a réclamé en quatrième ronde en 2011.

À l'approche du 1er juin, date limite pour que les espoirs repêchés il y a deux ans décrochent leur premier contrat professionnel, le directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, a coupé les ponts avec le clan Archambault. Libre comme l'air, l'ailier de 20 ans dont les droits appartiennent toujours aux Voltigeurs de Drummondville sera donc à nouveau disponible pour les équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) lors de la séance de sélection du 30 juin, au New Jersey.

«Le Canadien a décidé de ne pas signer Olivier. C'est décevant pour lui, mais on ne peut rien y faire. Ça fait partie de la business du hockey», a commenté Normand Dupont.

Questionné à ce sujet, Dupont a refusé de dévoiler les raisons qui ont motivé le CH à lancer la serviette avec Archambault. L'agent a néanmoins rejeté du revers de la main la théorie selon laquelle la petite taille d'Archambault aurait joué contre lui. Il s'est également indigné quand on lui a parlé des rumeurs entourant le comportement de son protégé en dehors de la glace, qui le suivent depuis son séjour avec les Foreurs de Val-d'Or.

«Olivier ne fait quand même pas 5 pieds 3 pouces : il fait presque 6 pieds! C'est un argument très faible. Quant à son comportement, il faut faire très attention aux rumeurs que vous entendez. Demandez donc à Dominic Ricard si Olivier Archambault a eu des problèmes de comportement la saison dernière et vous allez voir sa réponse», a-t-il lancé.

Dans l'esprit de Dupont, les portes du hockey professionnel ne se sont donc pas fermées à tout jamais pour Archambault. L'agent est convaincu qu'une équipe de la LNH fera signe à son protégé durant la période estivale.

«Même si ce n'est pas coutume, une équipe pourrait le repêcher à 20 ans. Je suis convaincu qu'Olivier est prêt à faire le saut chez les professionnels dès l'automne. D'ailleurs, il s'est très bien défendu en fin de saison avec les Bulldogs de Hamilton. Pour toutes ces raisons, on n'a même pas discuté de la possibilité qu'il revienne dans les rangs juniors la saison prochaine», a affirmé Dupont.

Choisi au premier rang au total lors du repêchage de la LHJMQ en 2009, Archambault n'aura jamais véritablement répondu aux attentes placées en lui. En 2012-2013, à sa deuxième campagne dans l'uniforme des Voltigeurs, le surdoué de Repentigny a atteint un sommet personnel de 66 points (32-34) en 64 matchs. Rappelé dans la Ligue américaine après l'élimination des siens, l'athlète de 5 pieds, 11 pouces et 190 livres a récolté deux points (1-1) en 10 parties avec les Bulldogs.