Fin de saison abrupte pour les Vandoos

Jonathan Habashi jonathan.habashi@tc.tc
Publié le 1 novembre 2016

Auteurs de six victoires en dix matchs en saison régulière, les Vandoos ont vu leur chemin s'arrêter en quart de finale des séries éliminatoires.

© TC Media – archives, Alexandre Faucher

FOOTBALL. La saison des Vandoos midgets de Drummondville a pris fin de manière abrupte, dimanche soir, au parc Laberge, sur la Rive-Sud de Montréal.

On en a demandé beaucoup à nos jeunes joueurs, ce qui les a hypothéqués. - Michaël Robin

En quart de finale des séries éliminatoires de la Ligue de football midget du Québec, la formation regroupant des joueurs des écoles Marie-Rivier, Jeanne-Mance et Jean-Raimbault a encaissé une défaite de 40-7 face aux Raiders de Châteauguay.

«On était si proche, mais si loin en même temps. On a accumulé beaucoup de verges en offensive, mais on a échappé le ballon dans des moments cruciaux. C'est un peu l'histoire de notre saison. On a souvent eu de la misère à conclure nos jeux», a raconté l'entraîneur-chef Michaël Robin.

Après avoir pris les devants 7-0 tôt dans le match, les Vandoos ont raté une occasion de doubler leur avance. Ce sont plutôt les Raiders qui ont créé l'égalité 7-7.

«Encore là, on a eu l'occasion de faire un touché, mais ce sont eux qui ont fait 13-7. Il faut donner le crédit à nos adversaires. Ils ont effectué plusieurs gros jeux dans des moments opportuns. Notre défensive a tenu le fort pendant toute la saison, mais la fatigue a fini par se faire sentir», a fait valoir Robin.

En saison régulière, les Drummondvillois ont présenté une fiche de six victoires et quatre défaites, terminant ainsi au quatrième rang de la deuxième division (Wilbert-Scott). Les Raiders ont montré un dossier de 3-7 au sein de la première division (Bruno-Heppell).

«En partant la saison, nos attentes étaient plus élevées, mais plus ça avançait, plus on constatait le bon niveau de nos adversaires à travers la ligue. Les blessures nous ont aussi fait mal. On a manqué de profondeur. On en a demandé beaucoup à nos jeunes joueurs, ce qui les a hypothéqués», a expliqué Robin.

Alors qu'une douzaine de vétérans pourrait faire le saut dans les rangs collégiaux, 17 joueurs pourraient être de retour au sein des Vandoos midgets en 2017. En raison de nouvelles règles relatives à l'âge des joueurs, l'alignement de l'équipe pourrait compter une cinquantaine d'athlètes.

«On veut être compétitifs et participer aux séries chaque saison. Le but ultime est de monter en première division», a affirmé Michaël Robin.

Dans la Ligue de football Montréal-Métro, les Vandoos pee-wees (5-5) ont subi un revers de 39-14 face aux Diablos de La Prairie (9-1), dimanche, à Candiac. L'équipe en était à sa première année d'existence.

«Les petits ont connu une saison exceptionnelle, surtout qu'on affrontait de très bonnes équipes dans la première division. Ils n'ont pas à rougir de leurs performances. Le futur s'annonce prometteur pour notre organisation», a lancé Michaël Robin.

Enfin, dans la Ligue de football bantam du Québec, les Vandoos (3-7) affronteront les Bobcats de Laurentides-Lanaudière (2-7-1) en demi-finale du groupe consolation des séries éliminatoires. Ce match aura lieu samedi après-midi, dès 15 h30, au parc sportif Marchand.