Duquartier : une troisième finale consécutive

Jonathan Habashi jonathan.habashi@tc.tc
Publié le 10 septembre 2016
Le Duquartier accède à la finale de la LBSVF pour une troisième année consécutive. (Photo TC Media – archives, Ghyslain Bergeron)

BASEBALL. Ce ne fut pas chose aisée, mais le Duquartier s'est finalement débarrassé des Marlins, vendredi soir, à Sorel-Tracy. En vertu d'une folle victoire de 12-10, les Drummondvillois ont remporté cette demi-finale trois-de-cinq en quatre matchs.

Pour une troisième année consécutive, la troupe de Mathieu Audet accède donc à la finale de la Ligue de baseball senior BB de la Vallées-des-forts. Elle y défendra son titre des séries éliminatoires acquis l'an dernier.

N'ayant alloué que 65 points en 24 matchs durant le calendrier régulier (moyenne de 2,7 points par partie), le Duquartier a connu une soirée pénible en défensive. Son attaque dévastatrice l'a toutefois sorti du pétrin.

Tirant de l'arrière 2-0 après une manche, puis 5-2 après deux manches, les Tigers sont revenus dans le match grâce à un circuit de deux points de Samuel Guilbert à leur troisième tour au bâton. En avance 11-6, ils ont toutefois eu chaud à la sixième reprise lorsque les locaux y sont allés d'une ultime poussée de quatre points. Cette manche a d'ailleurs pris fin alors que les buts étaient remplis.

Sur la butte, Hiarali Garcia-Ventura a connu un rare mauvais départ. Le droitier a été retiré après seulement deux manches. Hugo Cyrenne (trois manches) et Mathieu Gagnon (deux manches) ont vu de l'action en relève. Cyrenne a également contribué en offensive avec trois coups sûrs.

«Sorel a vraiment tout donné. De notre côté, on a commis quelques erreurs qui leur ont ouvert la porte en début de match. Quant à Hiarali, il n'a pas nécessairement connu le départ escompté. Ce n'est pas qu'il a mal lancé, mais sa balle rapide était haute», a commenté Mathieu Audet.

«On sait à quel point les sportifs peuvent être émotifs et durs avec eux-mêmes. Mais lorsqu'on l'a retiré du match, Hiarali est resté de marbre et il a encouragé ses coéquipiers. Ça nous a remis dans le droit chemin. Ça démontre à quel point il fait passer l'équipe avant lui», a ajouté le joueur-entraîneur.

De nouveau les Astros

Dans une reprise de la dernière finale, le Duquartier retrouvera les Astros de Saint-Bruno-de-Montarville, qui ont éliminé les Indians de Granby en quatre matchs dans l'autre demi-finale. L'an passé, les Drummondvillois avaient balayé la série en trois parties.

Cette saison, chaque équipe a signé une victoire dans des affrontements qui remontent toutefois au mois de mai. Au classement général, Drummondville (21-3) a devancé sa rivale de la Rive-Sud de Montréal (19-5).

«Je m'attends à une série longue et difficile, encore plus âprement disputée que l'année dernière. Les Astros ont fait quelques ajouts de qualité depuis cette finale. Michel Goudreau est un lanceur de calibre élite tandis que Patrick Durocher est un très bon frappeur. Mathieu Surprenant lance aussi très bien. De notre côté, on devra continuer à se montrer solide défensivement. Il faut éviter de leur ouvrir la porte», a averti Mathieu Audet.

Expulsés en cinquième manche, vendredi soir, contre les Marlins, Samuel Guilbert, Kevin Maillette et Pierre-Luc Joly rateront assurément le premier match de la finale. Ils pourraient être suspendus plus longuement. Une glissade de Guilbert sur un jeu serré au marbre protégé par le receveur Marc-André Champagne est à l'origine de cette décision de l'arbitre.

Rétabli d'une blessure, Michaël Ramsay pourrait remplacer Guilbert au poste de voltigeur de centre. Philippe Thibodeau représente quant à lui un cas incertain.

La finale s'amorcera dès mardi soir, à 20 h, à Saint-Bruno. Rappelons que l'avantage du terrain en finale s'est joué lors du match des étoiles remporté par les représentants de la division Ouest.