«Notre paye, c'est de voir les jeunes grandir»

- François Lévesque


Publié le 20 avril 2017

François Lévesque

©Gracieuseté

BMX. François Lévesque est reparti du 44e gala de Sports Québec avec un trophée Maurice sous le bras. Le Drummondvillois a été proclamé officiel de niveaux québécois et canadien, mercredi soir, au Sheraton de Laval.

«C'était une très belle soirée, d'autant plus que je suis impliqué sur le conseil d'administration de la Fédération québécoise des sports cyclistes. Nous avons hérité de cinq prix, dont celui de fédération sportive de l'année», a lancé le lauréat au lendemain du gala.

«J'accepte ce prix avec beaucoup d'humilité, a-t-il ajouté. Lorsqu'on s'implique de la sorte, ce n'est jamais pour les honneurs. On le fait vraiment pour le sport et pour les jeunes. La fonction d'officiel représente une tâche ingrate, mais notre paye, c'est de voir les jeunes athlètes se dépasser, accomplir des exploits et grandir à travers la compétition.»

Officiel dans la discipline du BMX, François Lévesque a connu une année 2016 très productive, tant sur le plus compétitif que celui de la formation. Au cours de la dernière saison, ce commissaire élite national a arbitré l’ensemble des épreuves provinciales, dont plus de la moitié à titre de commissaire en chef. Il a également homologué une dizaine de pistes de BMX au Québec et formé plusieurs commissaires provinciaux.

«Pour être un bon officiel en BMX, ça prend d'abord du savoir-être. Il faut savoir appliquer et expliquer la réglementation de façon respectueuse, tant pour un enfant de cinq ans que pour un adulte. Quand je m'adresse à un tout petit, je pose d'ailleurs un genou à terre pour être à sa hauteur», a expliqué le gagnant du prix Dollard-Morin en 2015 et du titre de bénévole de l'année sur la scène québécoise du BMX en 2014.

Le gala de Sports Québec a reconnu les 22 meilleurs représentants du sport fédéré pour leur talent et la qualité de leurs réalisations au cours de la dernière année. Dans cette catégorie, François Lévesque était en lice aux côtés de Rémi Beaulieu, arbitre en badminton, et d'Olivier Morneau-Ricard, officiel en plongeon.