Sections

Fin de saison réussie pour les patineurs drummondvillois


Publié le 18 avril 2017

Les patineurs Mathilde St-Pierre et Raphaël St-Pierre entourent l'entraîneur Daryl Rasmussen.

©Gracieuseté

PATINAGE DE VITESSE. La saison s'est achevée sur de belles réussites pour les athlètes du club de patinage de vitesse de Drummondville.

Lors des finales de l’Est tenues à Charlesbourg, deux patineurs du club ont terminé au pied du podium. Sarah-Kim Baillargeon et Allen McDonald ont terminé au quatrième rang du groupe 1 dans leur catégorie d’âge respective. Au relais, Xavier Larochelle a décroché la médaille de bronze tandis qu'Olivier Dion a mis la main sur la médaille d’or.

De leur côté, Mathilde St-Pierre et son frère Raphaël St-Pierre ont conclu leur saison avec brio au championnat de l'Est du Canada disputé à Ottawa. Opposé au 16 patineuses de 11 ans les plus rapides, Mathilde a terminé sur la troisième marche du podium grâce à une deuxième place au 200 m, une troisième position au 400 m, une quatrième place au 2000 m et une cinquième position au 1500 m.

Raphaël St-Pierre a quant à lui ravi la médaille d'argent chez les 13 ans avec une première position au 200 m, une troisième place au 2000 m, une quatrième place au 400 m et une 5e place au 1500 m.

«Ces deux patineurs ont remporté les départs de chacune des courses auxquelles ils ont participé. Ils sont reconnus pour leur capacité d’explosion et la puissance de leurs poussées», a souligné Anne-Sophie Babin, entraîneuse du club drummondvillois.

Jessy Beaupré en pleine action.
Gracieuseté Sébastien Desbordes

Enfin, Jessy Beaupré est reparti du championnat québécois ouvert avec deux médailles autour du cou. En plus de rafler le bronze au sein du groupe 4 masculin, il a obtenu une médaille d'argent au relais en compagnie d'un autre patineur du club drummondvillois, Raphaël Gagné.

«Beaupré a démontré son endurance aux longues distances ainsi que sa perspicacité pour effectuer les dépassements nécessaires au moment opportun. C’est une médaille grandement méritée pour lui en raison de l’acharnement qu’il démontre en pratique», a indiqué Anne-Sophie Babin.

«Grâce aux entraînements bien préparés par Daryl Rasmussen, tous ces patineurs ont développé leur endurance durant la dernière année, ce qui leur a permis de se classer parmi les meilleurs de leur catégorie d’âge respective. Ces performances augurent bien pour les années à venir.»