Sections

Vaillancourt perce l'équipe canadienne


Publié le 14 avril 2017

Elliot Vaillancourt

© Gracieuseté

SKI ACROBATIQUE. Le Drummondvillois Elliot Vaillancourt vient de réaliser l'un de ses rêves en étant sélectionné comme membre de la prestigieuse équipe canadienne de ski acrobatique.

Premier au classement en vue de la sélection des athlètes, Vaillancourt croyait en ses chances de percer l'équipe nationale, mais il attendait la date butoir avec impatience. «C'est le plus beau cadeau de fête que je pouvais espérer!», a fièrement lancé celui qui a reçu l'appel la journée même où il célébrait ses 18 ans.

C'est le plus beau cadeau de fête que je pouvais espérer!

 Elliot Vaillancourt

Membre de l’équipe performance du Québec depuis deux ans, le Vaillancourt fera le saut au sein de l'équipe «Next Gen» (groupe C) en compagnie de l’Albertain Ryan Portello. Comme ce fut le cas cet hiver, le jeune athlète sera en action sur le circuit NorAm ainsi que lors des compétitions majeures au Canada.

«Faire partie de la meilleure équipe de bosses au monde, ça te met une cible dans le dos, mais en même temps, je trouve ça hyper motivant. Je serais le plus jeune, mais j'aurais la chance d'apprendre en côtoyant les Mikaël Kingsbury, Philippe Marquis et compagnie. Ce sont les meilleurs bosseurs au monde», a souligné Vaillancourt, en rappelant que l'équipe canadienne a remporté la Coupe des nations pour une dixième année consécutive.

Après avoir complété des tests physiques à la fin avril, Vaillancourt participera à son premier camp d’entraînement avec ses nouveaux coéquipiers à Whistler, en Colombie-Britannique.

«J'ai eu une belle progression en 2016-2017, mais je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre pour arriver en Coupe du monde. L'équipe nationale possède les meilleures ressources et je vais en profiter au maximum, je vous le garantis», a-t-il affirmé, en se disant choyé d'avoir pu compter sur d'excellents entraîneurs au sein du club du mont Sainte-Anne et de l'équipe du Québec.

Une déception en Italie

Cette sélection atténue la déception d'Elliot Vaillancourt face à ses résultats lors de sa première présence au championnat mondial junior tenu récemment en Italie. Considéré comme le deuxième favori parmi les 40 athlètes de 19 ans et moins sélectionnés par la Fédération internationale de ski, il a dû se contenter du 15e rang en simple et de la 11e position en duel.

Reconnu comme un bon sauteur, Vaillancourt a eu de la difficulté à effectuer son «back full» en haut de parcours. «Au départ de la finale, j'ai mal atterri à mon premier saut, ce qui a enchaîné une perte de contrôle et une sortie de piste, a-t-il raconté. Pour la première fois cette année, j'ai raté un back full. C'est tellement décevant!»

Après avoir vaincu un skieur russe lors de son premier duel, Vaillancourt affrontait un Britannique en finale. «J'ai mal effectué ma sortie au premier saut et j'ai atterri dans l'autre ligne de bosses. Malgré ma déviation, j'ai bien fait le reste de ma descente. Je croyais en mes chances, mais j'ai perdu par peu.»

«J'ai eu une excellente saison, avec plus de hauts que de bas. Je dois mettre cette course derrière moi. À mon âge, j'ai encore deux ans pour montrer mon potentiel au Junior World. J'ai hâte de revenir», a conclu Elliot Vaillancourt.