Soprema souligne son usine rénovée de la rue Haggerty

Soprema souligne son usine rénovée de la rue Haggerty

Cette usine qui fut la première de Soprema en Amérique a été rénovée récemment.

C’est en grandes pompes que Soprema a procédé ce midi à l’inauguration de l’usine rénovée de la rue Haggerty, qui portera désormais le nom du président de l’entreprise multinationale, Pierre-Étienne Bindschedler, présent pour le dévoilement.

De nombreux employés, plusieurs invités, dont le maire de Drummondville Alexandre Cusson et le directeur général de la SDED, Martin Dupont, ont assisté aux célébrations orchestrées par Richard Voyer, le directeur général de Soprema, qui s’était bien gardé d’en parler à M. Bindschedler.

Le but de ce rassemblement était de souligner les importantes rénovations, au coût d’environ 5 millions $, apportées à cette usine qui fut la première de Soprema en Amérique. Elle fut construite en 1984.

«Avec la croissance qu’a connue Soprema ces dernières années, l’usine nécessitait des améliorations afin que le rythme de production puisse répondre à la demande grandissante. Soprema a su s’auto-défier en accordant des responsabilités accrues à son équipe établie en Amérique du Nord et non pas se limiter aux capacités de son siège social en Europe», a lancé M. Voyer en s’adressant aux convives rassemblées sous un grand chapiteau.

Pierre-Étienne Bindschedler s’est réjoui de l’aménagement de l’usine et il a également parlé d’une croissance à poursuivre, en précisant que le développement dans les prochaines années va se faire «d’une manière hallucinante».

Une œuvre d’art de l’artiste Vincent Champion a été dévoilée pour l’occasion. Elle s’intitule «La Constance» pour symboliser le lien constant qui s’est établi avec la France.