Simon Bouchard : les Voltigeurs lancent la serviette

Simon Bouchard : les Voltigeurs lancent la serviette

L’attaquant Simon Bouchard a été prêté aux Foreurs de Val-d’Or

Après avoir échoué les plus récents tests physiques de l’équipe, Simon Bouchard a vu les Voltigeurs de Drummondville perdre patience et lui indiquer le chemin de la sortie.

Le 12 août, Bouchard se rapportera donc aux Foreurs de Val-d’Or, à qui il a été prêté pour la durée du camp d’entraînement. Si l’attaquant de 18 ans parvient à se tailler une place au sein de la formation abitibienne, les Voltigeurs recevront un choix au repêchage en retour de ses services.

Depuis qu’il a été repêché en troisième ronde par les Voltigeurs en 2005, l’ardeur au travail de Bouchard a fait beaucoup jaser. Bourré de talent et doté d’un physique imposant, l’athlète natif d’Alma n’a jamais véritablement répondu aux attentes. Après un excellent début de saison, son développement a été freiné par une grave blessure au tendon d’Achille et au nerf tibial subie lors d’un match contre les Saguenéens de Chicoutimi, en septembre. «La saison dernière, Simon a vécu quelque chose de difficile. Sa progression a été retardée par cette blessure et c’est pourquoi on a été compréhensifs à son égard. On lui a donné plusieurs chances, mais en bout de ligne, on croit qu’il n’avait pas la motivation intrinsèque pour faire les efforts nécessaires afin d’avoir une bonne condition physique», a expliqué le directeur général des Voltigeurs, Dominic Ricard. À la fin de la dernière saison, les Voltigeurs avaient notamment demandé à Bouchard de perdre un surplus de poids, une condition qu’il a toutefois été incapable de remplir. «Simon a toujours eu besoin qu’on le motive, qu’on le pousse à se prendre en main pour qu’il s’entraîne et qu’il maintienne une bonne forme physique. On lui a pourtant fourni tous les outils nécessaires, dont les services d’une nutritionniste, mais il n’avait pas de bonnes habitudes de travail», a indiqué Dominic Ricard.

L’émergence des attaquants Benoît Lévesque et Mackenzie Micks et l’entrée en scène des Mike MacIsaac, Philippe Bergeron, Philippe Lefebvre et Jonathan Lessard, pour ne nommer que ceux-là, a également accéléré la décision des Voltigeurs. «Même si Simon avait été en forme, on ne pense pas qu’il y aurait eu de la place pour lui dans les trois premiers trios. À 18 ans, je ne crois pas qu’il aurait été heureux de jouer sur la quatrième ligne. Toutefois, ce n’est pas la raison principale de son départ. S’il avait démontré plus de bonne volonté dans son entraînement, on l’aurait gardé», a précisé Ricard. «À Drummondville, sa carrière tournait en rond, a-t-il ajouté. On souhaite qu’un nouveau départ lui fasse du bien.»

Après avoir amassé trois passes en 29 rencontres à sa saison recrue, Simon Bouchard a entamé la saison 2006-2007 du bon pied en amassant cinq points et 30 minutes de pénalité à ses six premiers matches. Une blessure au tendon d’Achille et au nerf tibial lui a ensuite fait rater 34 rencontres. À son retour, en janvier, il n’était plus l’ombre de lui-même, de telle sorte que son nom a été rayé de l’alignement à 13 reprises lors des 30 dernières parties de la saison. Guy Boucher n’a pas fait appel à ses services en séries éliminatoires.

Le dernier joueur issu du repêchage de 2005

Ironiquement, le choix qui a permis aux Voltigeurs de mettre la main sur Simon Bouchard en 3e ronde en 2005 avait été obtenu des… Foreurs de Val-d’Or, dans une transaction impliquant Julien Beaulieu. Initialement, ce choix appartenait pourtant aux Voltigeurs, qui l’avaient cédé aux Foreurs en retour de Chaz Johnson!

Par ailleurs, parmi tous les espoirs sélectionnés par les Voltigeurs en 2005, Simon Bouchard était le dernier joueur encore actif au sein de l’organisation.

Outre Bouchard, le gardien Mathieu Côté (choix 6e ronde) a également été prêté aux Foreurs en vue du prochain camp d’entraînement. Le premier choix de l’équipe cette année-là, le défenseur Nicolas Sigouin (8e au total) a quant à lui été échangé à Bathurst un an plus tard.

Pour leur part, Olivier Fortier (2e ronde) et Philippe Garnier (4e ronde) ont été expédié à Rimouski. Maxime Mallette (4e ronde) et Vincent Beaulieu (6e ronde) poursuivent leur carrière dans l’organisation des Olympiques et des Foreurs. Parmi les joueurs repêchés dans les dernières rondes, Olivier Donovan a été libéré tandis que Lucas Dubuc et Joël Desruisseaux n’ont joué qu’un seul match dans l’uniforme des Voltigeurs.